TEST-KNIT : Un grand arc en ciel

Hello hello !

Tout d’abord et avant de parler tricot je vous souhaite à tous une très bonne année 2019. Pleins de bonnes choses, de la santé, de l’amour, du tricot à gogo, de la couture à toute allure et pleins d’autres choses encore. Comme depuis de nombreuses années pas de bonnes résolutions en ce début d’année puisque je ne les tiens jamais ^^’.

Rentrons maintenant un peu dans le vif du sujet. Aujourd’hui et pendant encore un moment, je vais vous parler tricot et pour la seconde fois nous parlerons d’un test knit (comprendre un test en tricot) parce qu’il faut croire qu’il n’y a que les test knit qui me motive à venir écrire par ici 😉

Il y a quelques mois je suis tombée sur une publication IG de Solenn Couix-Loarer dans laquelle elle recherchait des testeuses pour son futur design : une version pull adulte du très célèbre gilet Arc en ciel déjà sorti en version baby et enfant. Ni une ni deux je me suis proposée pour ce test.

Il faut dire que je suis une très grande fan des design de Solenn et ce depuis que je me suis mise aux tricots en circulaire. En effet le gilet Lucky est un des premiers vêtements en tricot que j’ai réalisé, suivi par le pull Nuage que j’ai énormément porté (mais que je ne porte plus maintenant – trop large j’ai du mal à le mettre) et dernièrement la couverture Envol qui est la couverture de naissance de Martin que nous utilisons toujours (dans la voiture le matin le temps que le chauffage chauffe puisque je vous rappel qu’il est important en hiver de ne pas mettre de blouson à un enfant/bébé dans un siège auto). J’aime ses design que je trouve simples et élégants, intemporels (surtout ceux pour enfants que je trouve toujours aussi canon) et j’aime aussi énormément son identité au travers de sa boutique de laine « De rerum Natura ». Pour avoir eu l’occasion de tricoter la Ulysse (cf gilet Augustin tricoté pour Martin) et la Giliatt je sais que ce sont des laines qui tiennent dans le temps, qui tiennent très chaud et qui ne bougeront pas (un peu de bouloche mais dans le fonds une laine qui ne bouloche pas avec le temps est elle vraiment un gage de bonne qualité??)

Bref on peut dire que j’ai été particulièrement fière d’avoir été sélectionnée pour ce test qui réunissait pas mal de point positif pour moi :

  • Délais assez long : presque 2 mois
  • Pull : ce que je préfère tricoter
  • Laine imposée : Gilliatt que j’aime beaucoup
  • Modèle absolument canon.

Donc parlons un peu du modèle. C’est un pull top down, donc qui se tricote du haut vers le bas (the best of the best pour moi), une encolure large bateau comme je les aime, des rangs raccourcis juste avant les rayures pour avoir un dos plus haut que le devant, des rayures toutes simples mais qui font leur petit effet une fois finies, un corps droit et des manches parfaites – ni trop larges ni trop serrées).

Le test s’est super bien passé, Solenn est présente en cas de questions/soucis et est très réactive. J’ai aimé aussi qu’un groupe ravelry soit créé pour pouvoir discuter de ce test même si je me suis très vite rendu compte qu’il fallait que j’évite de trop y aller pour éviter de me mettre trop la pression. En effet ces groupes sont un peu à double tranchant, d’un côté c’est top parce que certaines erreurs/problématiques sont vu avant de s’y mettre mais d’un autre côté ça peut aussi faire un peu peur de voir l’avancé de certaines par rapport à soi même.

Le seul soucis que j’ai rencontré concerne le placement des manches, au moment de les séparer avec le corps. Les explications portaient à confusion sur le placement d’un marqueur et du coup mes manches n’étaient pas bien placées (ce détail à été rectifié depuis). Je ne m’en suis pas rendu compte de suite et c’est seulement après avoir tricoté 15 cm de corps que je n’en suis aperçue. Résultat obligé de détricoter mes 15 cm de jersey pour replacer correctement mes manches (j’aurais dû aller faire un tour sur le groupe ravelry puisque ce point était vu…). Sur le coup j’avoue que j’avais un peu les boules et puis au final je me suis souvenu que c’était avant tout un test et que ça servait à ça : à TESTER. Donc j’ai pris mon mal en patience, j’ai détricoté et j’ai recommencé.

Que vous dire de plus sur ce modèle? Je l’aime particulièrement pourtant ce n’était pas gagné je dois l’avouer.

Lors du premier essayage je n’étais pas du tout convaincu par la bête. Il faut dire que j’ai entièrement tricoté ce pull sans l’essayer une seule fois! Je dois être un peu folle mais dernièrement j’aime bien procédé de cette manière, j’aime avoir la surprise une fois fini, c’est parfois difficile de résister mais dans l’ensemble j’y arrive plutôt bien. Le soucis c’est que c’est difficile d’ajuster un modèle si on ne l’essaye pas ! Ou de bien calculer la longueur totale des manches (c’est le cas ici elles sont un poil courtes même si ça ne me dérange absolument pas. Edit : lors de mon second lavage en machine j’ai réussi à rallonger quelque peu les manches ! Youpi).

Du coup lors du premier essayage, une fois fini et juste avant le blocage j’ai été hyper déçue. Déception due principalement au fait que je trouvais le pull très rigide, j’avais une sensation pas très agréable en le portant, comme si je portais une armure. J’ai eu peur que mon choix de taille d’aiguille (4,5 mm au lieu de 5 pour coller à l’échantillon demandé) en soit la cause mais je me suis souvenu que la laine utilisée : la Gilliatt de De Rerum Natura s’adoucissait pas mal au blocage et je l’ai donc passé en machine en croisant les doigts que ce soit bien le cas.

* Je bloque toujours mes tricots en machine puisque c’est aussi de cette manière que je les lavent. Programme Laine (hyper important parce que chez moi le programme « Délicat » faire feutrer mes tricots) 40 degrés 1000 tours/minutes. Bien évidemment et avant de passer en machine un tricot fait avec une laine que je n’ai jamais tricoté, je vérifie toujours avec mon échantillon si la laine passe bien en machine et si ça ne feutre pas. Je n’ai jamais eu de soucis et les seuls accidents que j’ai eu à ce jour ce sont les tricots que Benjamin a mis en machine avec un programme non adapté *

ET une fois sec, miracle, bonheur, le pull était agréable, plus d’effet « robocop » et hyper doux. Comme quoi un bon blocage ça change tout.

Concernant le rendu final j’en suis très contente. Le pull est ajusté sans trop l’être, le woke est élégant et ça change des raglans, les manches ne sont pas larges contrairement à mon pull nuage ce qui le rend esthétiquement plus joli. Par contre un peu déçue du décalage que l’on peut voir sur les photos de dos au niveau des rayures. Je n’ai rien fait de spécial et ça se voit un peu. Ce n’est pas bien grave puisque c’est dans le dos et qui plus est sur le côté mais les perfectionnistes le verront certainement.

Et enfin dernière information mon pull est tricoté avec 5 cm d’aisance.

Comme je l’ai dit plus haut la laine utilisé est la Gilliatt de De Rerum Natura. C’était la laine imposée par la créatrice et ça ne m’a absolument pas dérangé puisque je comptais le faire dans cette laine. J’ai choisi de le faire dans le coloriage Sel qui est un blanc cassé très joli avec le kit arc en ciel prévu à cet effet. J’ai longtemps hésité entre le faire en blanc ou dans le même colore que la créatrice mais au final le blanc l’emporte toujours chez moi ! Et oui encore un pull blanc mais on ne se refait pas j’aime les pulls blanc ^^’.

La laine est top, elle est agréable à tricoter même si j’ai eu un peu de mal au début. Plus trop l’habitude de tricoter de la laine aussi grosse ^^’ et le pull monte rapidement puisqu’on est sur des aiguilles 5 (ou 4,5 comme moi si vous tricotez lâche). Par contre qu’est ce qu’elle est chaude ! C’est clairement un pull que je ne pourrais pas porter au boulot où le chauffage est toujours à fonds par contre je l’ai énormément porté lors de ces derniers 15 jours à la maison où les températures sont basses, où la fatigue des fêtes est très présentes et où j’ai continuellement froid. Benjamin m’a même fait la réflexion que je l’avais sur le dos depuis 5 jours d’affilés ^_^

Il commence légèrement à boulocher en dessous des manches mais personnellement ça ne me choque pas car comme je l’ai dit plus haut pour moi une laine qui ne bouloche pas ce n’est pas forcément un gage de qualité. Un coup de rasoir et le pull sera comme neuf.


Ce que j’aime  :

  • la coupe : encolure bateau, woke, corps droit et manches ajustées sans trop l’être
  • le patron est simple, clair et en français
  • les rayures : simple et hyper addictif une fois qu’on commence
  • la laine utilisée

Ce que j’aime moins :

  • la jonction des rayures qui se voit,
  • les côtes 1/1 que je trouve beaucoup moins esthétique que les côtes 2/2

details techniques :

fournitures :

modifications :

  • Aucune c’est un test !

Vous en pensez quoi? Vous aimez?

7 commentaires sur “TEST-KNIT : Un grand arc en ciel

  1. Suzanne dit :

    Bonjour !! Je relisais ton article Suzie en me disant qu’il fallait que je commente… Et un nouvel article ! Bonne année à toi tout d’abord !
    J’aime bien la forme générale de ce pull, mais comme tu pointes les minuscules irrégularités de l’arc en ciel, je les vois ^^ pourtant je t’assure c’est minime ! Je ne suis pas fan du détail arc en ciel mais c’est le design, pas ta réalisation ! Effectivement, c’est agréable de retrouver cette créatrice que tu nous avais déjà vanté par le passé ! Bonne journée !

  2. Cassiope dit :

    C’est chouette de te retrouver Sandra, ton blog me manquait ! Bonne année 2019 !
    Ce pull est vraiment splendide, et il te va très bien.
    J’avais décidé de ne plus tricoter de gros pulls car j’ai vite trop chaud, es gilets c’est plus facile, on peut les enlever….mais il est tellement beau, ! aie aie aie

  3. Marie dit :

    Toujours autant de plaisir à découvrir un nouvel article, je suis peu de blogs, mais j’aime particulièrement celui-ci !
    Il est bien joli ce pull, même avec le léger décalage et te va très bien. Tu vas finir par me donner envie d’essayer à nouveau de tricoter ! Mais j’avoue avoir une grosse appréhension pour le tricot en rond. Allez, je vais me faire un petit défi, si ton prochain article parle tricot, je n’aurai pas le choix que de m’y mettre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *