Rétrospective de 2014…

Déjà une nouvelle année qui commence. C’est marrant j’ai l’impression de me revoir, l’année dernière en train de rédiger un post similaire où je fais le point de ce que j’ai cousu pendant l’année, ce que j’ai le plus porté et le moins porté, les marques de patrons que j’ai le plus cousu…

Cette rétrospective m’avait beaucoup apportée l’année dernière et c’est pour cette raison que je recommence cette année. Au delà de voir combien de cousette j’ai réalisé en un an, le but de ce post est avant tout de faire un bilan. Dernièrement Clo a posté un article sur sa jupe Mini et en a profité pour nous parler un peu de son ras-le-bol du moment de la blogosphère, de cette sur-consommation de home made qu’elle qualifie même de Mc do de la couture. Ses réflexions m’ont pas mal fait réfléchir et pour cela je l’en remercie vivement. La couture, qui jusqu’à présent était dans une bulle de protection, va t’elle elle aussi devenir un produit de consommation? Un produit que l’on va coudre juste parce que c’est la dernière tendance, un produit que l’on ne va porter qu’une fois parce que l’on ne se sera pas forcément appliqué, que l’on aura cousu rapidement juste pour être la première à l’avoir?

Difficile à dire mais j’ai l’impression que c’est la direction que l’on va suivre. Après il faut un peu relativiser. Moi quand j’ai commencé la couture c’est à dire il y a maintenant 10 ans (j’ai commencé par des pochettes et des sacs et ce n’est qu’en 2008 que j’ai commencé les vêtements), je ne connaissais que le blog de La poule à petit pas et celui des Japan Couture Addict. Mes premières cousettes étaient des modèles japonais, non ajustés, amples mais j’étais tellement fière de ce que je cousais que je m’en fichais. Ma première tunique a été cousue en novembre 2008 (ICI) et ce n’est qu’en 2010 que j’ai commencé à coudre des patrons autres que japonais (burda facile, la droguerie, Citronille…) Bref j’ai l’impression d’avoir stagné pendant un moment, de ne pas avoir évolué pendant quelques années et ce n’est qu’à partir du moment où j’ai connu les patrons indépendants (deer & doe en particulier) que j’ai vraiment évolué dans la couture. Donc je me dis que oui, on a l’impression en ce moment que les créateurs de patrons indépendants se multiplient, oui on a l’impression de voir partout les mêmes modèles, oui on a l’impression que c’est la course à celle qui montrera le dernier patron à la mode, mais en même temps la couture étant devenue de plus en plus populaire je pense qu’il en faut pour tous les goûts (ex : Deer & Doe et République du chiffon) et je vois ça comme un moyen pour celles qui souhaitent de se mettre à la couture de faire le premier pas. Le seul « problème » selon moi – et je l’ai déjà lu/entendu plusieurs fois – c’est que certaines personnes se sentent frustrées de ne pas coudre autant, de ne pas coudre plus vite ou aussi bien que d’autres personnes. Sur IG ont m’a déjà appelé la « speedy gonzales » de la couture ou on me dit régulièrement que je suis une « sewing addict » !!! ça me fait sourire bien évidemment mais je me dis que peut être certaines personnes dernière leurs écrans se sentent frustrées et qu’au lieu de les motiver à coudre ça les bloque encore plus. A celles-ci j’ai envie de dire que ce n’est pas le but recherché. Oui je couds beaucoup et oui je couds très rapidement (et pourtant je m’applique) mais après vous ne connaissez pas ma vie personnelle non plus. La couture c’est ma passion. Mais quand je dis passion je veux dire PASSION. La couture a une place très importante dans ma vie et il se trouve que j’ai les moyens à ma disposition pour coudre autant. J’ai une maison avec une pièce rien qu’à moi, un grand plan de travail à hauteur parfaite pour ne pas me faire mal au dos, un autre plan de travail où la machine à coudre et la surjeteuse sont toujours sortis, un placard avec mes tissus et fournitures, j’habite à la campagne, je ne fais plus les magasins depuis que je couds, je n’ai pas d’enfant, je travaille 39h par semaine mais je suis à 10 minutes en voiture de mon boulot, je rentre chez moi manger le midi, le soir je suis à la maison à 19h, mon Chéri n’est pas à la maison avant 20h, un mercredi sur deux je suis en RTT et on ne peut pas vraiment dire que mon boulot me passionne. Donc la couture c’est un peu le boulot que j’aurais aimé faire au quotidien… Bien évidemment ça ne fait pas tout mais le plus important c’est que j’AIME coudre.

Et donc dès que j’ai un moment pour coudre je couds 😉

Je m’égare un peu je crois. Je voulais seulement vous dire que la couture c’est comme les sous vêtements (???) c’est personnel. Il faut coudre ce que vous avez envie, dans les tissus qui vous plaisent pour vous faire plaisir. Si vous avez envie de vous coudre une blouse Marthe parce que vous trouvez que c’est le patron le plus beau du monde et qu’il vous fait penser à des vêtements de chez Maje ou Sandro ALLEZ Y. Si vous avez envie de vous coudre le dernier manteau de chez Pauline Alice parce que vous l’avez vu chez moi et qu’il vous plait (!!!!) ALLEZ Y. Le seul conseil que je vous donnerais c’est NE VOUS OUBLIEZ PAS, écoutez vous, réfléchissez à ce que vous allez coudre. Vous avez envie de vous coudre la dernière robe à la mode sur IG parce qu’elle vous plait ou parce que vous avez envie de faire comme les autres…?

Moi la seule chose que je « regrette » dans cette sur-consommation c’est le partage. Je trouve que les blogs qui disent vraiment ce qu’ils pensent du patron, du tissu, des difficultés rencontrés se font rare. C’est d’ailleurs pour ça que je détaille autant mes articles et que j’essaye de partager avec vous un maximum de détails : pour aider d’autres personnes parce qu’il faut bien l’avouer moi c’est ce qui me plait le plus avec mon blog. Partager mes impressions, mes galères ou mes réussites, c’est pour ça que je me suis lancée dans le sew-along de Bruyère, c’est pour ça que je vous propose la rublique « Pattern Hacking », et c’est aussi pour ça que je suis en train de vous préparer un petit pas-à-pas pour un modèle que j’ai réalisé ce week-end (ahah) parce qu’à l’époque où j’ai commencé la couture et même encore maintenant j’aurais aimé suivre un blog qui me fasse évoluer et sortir des chemins battus… Voilà ce que j’aimerais faire pour cette nouvelle année 2015.

Donc le bilan de l’année 2014 :

LES REALISATIONS :

  • 22 robes
  • 12 hauts
  • 7 jupes
  • 2 pantalons
  • 2 vestes
  • 1 manteau
  • 2 short

Total : 48 créations

LES MARQUES DE PATRONS UTILISEES :

  • Deer & Doe : 19 créations
  • Pauline Alice : 6 créations
  • Patrons perso : 6 créations
  • République du Chiffon : 4 créations
  • Named : 2 créations
  • Ivanne Soufflet : 2 créations
  • Mlm patrons : 2 créations
  • Colette : 2 créations
  • By Maggot : 1 créations
  • Salme : 1 création
  • Jamie Christina : 1 création
  • Megan Nielsen : 1 création
  • Victory Pattern : 1 création

CREATIONS QUI ONT ETE LE PLUS PORTEES :

1

CREATIONS QUI ONT ETE LE MOINS PORTEES :

2

LE BILAN :

Tout d’abord je constate que j’ai cousu plus cette année que l’année dernière : 48 créations contre 33 l’année dernière (RETROSPECTIVE 2013 ICI) et ça ne m’étonne pas. Je suis presque à une création cousue par semaine. La première question que je me pose est donc la suivante : Ne suis-je pas tombée moi même dans cette société de sur consommation ? Quand je regarde les créations que je n’ai jamais portées l’année dernière (10) je me dis que cette année au moins j’ai portée toutes mes créations (même si ce n’est que pour une journée). Ce n’est pas super positif c’est sûr mais en ce début d’année on se rattrape aux branches comme on peut ^_^. Non plus sérieusement, dans ce que je porte rarement au quotidien il y a :

  • 2 pantalons (le Jacques est trop taille basse et le Jamie est trop taille haute et les plis à l’entrejambe me gêne). Il faut dire que je ne porte pas souvent de pantalon alors quand j’en porte un je préfère être à l’aise dedans et il faut avouer que ce n’est pas le cas de ces deux pantalons.
  • 2 jupes. Bon je pense que cette année m’a appris une chose : J’ai du mal à porter les jupes taille haute. Donc SI je dois coudre des jupes en 2015 il faut que je privilégie les tailles normales et/ou avec élastique.
  • 2 robes. Une robe difficile à porter à cause de son tissu (la bleue) et une robe difficile à porter au quotidien (la rose). Parfaite pour une grande occasion mais j’ai du mal à la porter tous les jours (d’autant que la taille est un poil trop serrée).

Et dans ce que je porte au quotidien : y a pas photo, c’est les robes!!! J’aime les robes, je ne porte pratiquement que des robes toute l’année et ça se voit : 22 robes cousue cette année.
Et pour les patrons que j’ai le plus cousu il n’y a pas non plus à se poser 36.000 questions : Deer & Doe arrive en tête avec 19 créations. Pauline Alice qui est également une de mes marques fétiches de cette année 2014 arrive derrière avec 6 créations et 6 créations cousues à partir de patron « maison ».

Bref une très belle année 2014 sous le signe de la couture.  Mes attentes de l’année dernière étaient :

« J’ai envie de coudre raisonnable, envie d’évoluer dans la couture, d’apprendre de nouvelles techniques, de soigner mes vêtements pour qu’ils tiennent dans la durée (les créations faites à la va vite sont celles qui résistent le moins dans le temps), envie de sortir des sentiers battus, envie de coudre des matières nobles, des tissus de qualités, envie de coudre du classique avec de la folie et surtout ME FAIRE PLAISIR. »

Et j’ai l’impression de les avoir suivies toute l’année.

Mes objectifs pour l’année 2015 ? Prendre mon temps, ne pas me laisser happer par la sur-consommation de la couture, réfléchir un peu plus aux associations tissus/patrons, partager avec vous encore plus, ne pas me mettre la pression (après tout ce n’est qu’une passion) et je ne me fixe qu’un objectif pour la fin d’année : me coudre un ensemble de sous vêtement !!!

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une très bonne année 2015, pleine de bonnes choses, avec ou sans couture c’est vous qui voyez, le tout c’est d’être heureux!!!!

Un commentaire sur “Rétrospective de 2014…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *