Pâquerette

Ah il fait chaud, il fait beau, le soleil brille, les cigales chantent dans le jardin bref c’est l’été ! Comment ça je suis odieuse avec la moitié des habitants de la France qui est sous un ciel gris et pluvieux?

Si ça peut vous rassurer au moment où j’ai prise les photos, le ciel commençait dangereusement à se couvrir… ça n’aide pas? Tant pis ;-p

Pour la cousette du jour/de la semaine tout est parti du tissu. Un beau coupon 1m50 chiné lors d’une « puce des couturières » dans ma région que j’ai gardé précieusement pendant un moment avec de le couper. Et puis avec les chaleurs très présentes je me suis dit qu’il était temps de lui faire sa fête.

Burda 115 06/2016 - juillet 2016

Burda 115 06/2016 - juillet 2016

Burda 115 06/2016 - juillet 2016

Burda 115 06/2016 - juillet 2016

Pour cette cousette j’ai décidé de renouer avec Burda ! Et oui vous avez bien lu, pas de patrons indépendants cette fois ci mais un patron issu du Burda de juin 2016.

burdaburda 2

Burda et moi c’est un peu une histoire d’amour ratée. Je feuillette très souvent les magazines que ce soit à la maison de la presse ou en allant faire un tour sur le forum de Thread and Needles qui, tous les mois, met un lien vers les modèles du mois disponibles. Il m’est aussi très souvent arrivée, par le passé, de l’acheter tous les mois avant de me rendre à l’évidence que je ne cousais pas les modèles.

Je ne vais pas rentrer dans l’éternel débat : PATRONS INDEPENDANTS vs BURDA qui à mon sens est un débat avant tout personnel, une question de choix, de goût, d’envie et de moyen mais personnellement quand je vois tous les Burda que je possède et le nombre de modèles que je couds je préfère investir dans des patrons indépendants qui seront cousus plus souvent.

Les autres raisons de ma non productivité Burda sont que :
* très peu de modèles commencent à la taille 34
* et les explications sont quand même très difficiles à comprendre pour une personne qui comme moi préfère les schémas aux explications écrites.

Mais mais mais… De temps en temps, il peut arriver qu’un modèle me plaise tellement que je l’achète quand même ^^’. Et c’est ce qui est arrivé avec le Burda du mois de juin.

Quand j’ai vu cette robe je me suis dit qu’elle serait parfaite pour mon tissu pâquerette que j’aime tellement puisqu’elle allait bien mettre en valeur l’imprimé. Par contre il faut la mériter, burda ne se laisse pas facilement dompter…

Burda 115 06/2016 - juillet 2016

Burda 115 06/2016 - juillet 2016

Burda 115 06/2016 - juillet 2016

Burda 115 06/2016 - juillet 2016

Burda 115 06/2016 - juillet 2016

Première chose à faire recopier son patron (ceux qui cousent du Burda savent aussi bien que moi que trouver les pièces dans ces planches de patrons ultra chargé n’est pas chose aisé). Et là première difficulté :

La taille. En effet et comme bien souvent, les modèles qui me plaisent commencent au 36 alors que je fais clairement un 34 (voir limite un 32 en poitrine). Cette robe n’en fait pas exception. Ainsi au moment de recopier mon patron j’ai donc du grader tout le patron une taille en dessous. Pour cela j’ai calculé pour chaque pièce et pour chaque ligne de patron la différence de centimètre/millimètre qu’il y avait entre la taille 36 et 38 et j’ai reporter cette même différence afin de créer une ligne en dessous qui serait donc ma taille 34 (donc des pièces de patron plus petite). Allez lire l’article de Biquette qui est plus compréhensible que mes explications (ICI)

Puis une fois ma taille 34 « créée » j’ai rajouté directement sur mon patron les marges de couture histoire d’être tranquille par la suite et je me suis lancée dans une toile. Oui oui une toile parce que franchement me lancer sans filet dans du Burda que je n’ai pas cousu depuis plusieurs années alors que j’ai créée une taille 34 c’était un peu suicidaire… Par contre par question de coudre entièrement la robe, sur ce modèle je savais que ce qui était important était le corsage, je n’ai donc cousu que celui ci (sans doublure tant qu’à faire).

15 minutes plus tard (oui oui parfois les toiles c’est rapide), je me suis rendue compte que mon corsage était trop grand. J’ai pesté et j’ai repris directement sur ma toile les endroits où il fallait reprendre, enlever de la largeur… Et au moment de recopier mes modifications sur mon patron je me suis rendue compte de mon erreur. Mes marges de coutures étaient de 1,5cm alors que ma toile a été cousu avec des marges de 1cm. Normal que ma toile était trop grande, quelle cruche je vous jure !!!

Du coup je n’ai pas eu à modifier mon patron initial mis à part pour le décolleté devant qui baillait encore et j’ai remplacé la jupe à plis plats par un rectangle que j’ai froncé (et j’ai dû me planter en recopiant mon patron au niveau des bretelles parce qu’elles sont beaucoup moins large que le modèle d’origine)

Burda 115 06/2016 - juillet 2016

IMG_6400Burda 115 06/2016 - juillet 2016

Burda 115 06/2016 - juillet 2016

Burda 115 06/2016 - juillet 2016

Concernant les explications, on ne va pas se mentir c’est du burda. C’est à dire que je n’ai rien compris aux explications mais je savais plus ou moins comment monter ma robe. Je me suis (un peu) aidée des explications en photos généreusement mises à disposition sur le blog « coudre ou ne pas coudre » que vous trouverez ICI, et j’ai utilisé le système de doublure à la cuillère en bois spécial Burda (comme la Datura de Deer & Doe) que je trouve parfait pour ce type de robe. Très bon tuto ICI.

Concernant le tissu comme je vous l’ai dit plus haut c’était un coupon d’1m50 trouvé aux puces. Il s’agit d’un coton fin, non transparent avec une jolie tenue.

Idéal pour ce type de robe qui demande un tissu avec une tenue. J’ai bien envie de la faire en viscose pour avoir un côté très fluide de la jupe mais j’ai peur que le corsage ne se tienne pas aussi bien qu’avec du coton. A réfléchir…

Burda 115 06/2016 - juillet 2016

Burda 115 06/2016 - juillet 2016

Niveau rendu final je suis très satisfaite de cette robe. Je trouve le corsage vraiment très beau, il met bien ma poitrine en valeur (peut être un peu trop mais bon sur une petite poitrine ça passe bien) ainsi que mes épaules et j’aime beaucoup le décolleté dans le dos.

Après je sais très bien ce que vous allez me dire :

Taille empire + fronces = effet femme enceinte.

Et bien franchement je m’en fiche parce qu’avec les grosses chaleurs qu’on a en ce moment je suis bien contente d’avoir une robe qui ne me colle pas au corps (ou du moins pas sur mon corps en entier) et qui soit bien confortable.

Ce serait à refaire, et ce sera le cas puisqu’une seconde version est déjà coupée, je modifierais :

  • la hauteur des bretelles, j’enlèverais 1cm
  • la profondeur du décolleté en cousant le décolleté à 1cm voir 0,75cm au lieu de 1,5cm.

details techniques :

fournitures :

  • 1,5m de coton fin
  • Une fermeture éclair invisible noire

modifications :

  • Création d’une taille 34
  • Fronces au lieu de plis plats pour la jupe
  • Reprise du décolleté qui baillait légèrement.

 

33 commentaires sur “Pâquerette

  1. Lili du Breizhil dit :

    Très jolie version, cette robe est très féminine. Elle te met en valeur et je ne trouve pas qu’il y ait un effet femme enceinte. Belle soirée, à bientôt.

  2. Cassiope dit :

    Cette robe est ravissante, ele te mets bien en valeur. Mais quel boulot pour y arriver! Perso j ai arrêté les burda, ca taille tjrs trop grand et j ai ete trop souvent déçue. Depuis que j ai découvert les patrons independants et le magasune fashion style et la maison victor il ne m en faut plus.

  3. Zéphine dit :

    Burda à été une de mes première « vraie couture » (càd à partir d’un patron, et pas à l’arrache en mode waneugain) il y a de ça 5ans, et il faut bien reconnaître que hormis une veste homme en patron pochette, je n’ai jamais réitéré l’expérience!
    Je préfère mille fois faire vivre des créateurs-trices indépendantes qu’un grand groupe, d’autant plus que les styles et la qualité des explications des patrons indé justifient grandement les prix à mes yeux!
    Bref…

    Cette robe est magnifique, elle te va très bien. Petite réserve sur la jupe froncée et le tissu qui semble un peu raide sur les photos, mais je suis certaine qu’en vrai ça rend super bien. Et je ne peux que t’approuver quand tu dis préférer un robe qui ne colle pas au corps en cas de grosses chaleurs!
    Pour ce qui est d’une version en viscose, ne serait-il pas possible de doubler le corsage avec un coton qui à de la tenue, histoire de garder la structure nécessaire, tout en ayant une jupe super fluide? J’imagine bien une version maxi, toute légère et dansante, parfaite pour les soirées d’été (mais pourquoi Burda est si difficile à trouver chez moi? Et pourquoi ‘est l’hiver en ce moment???)

  4. Nabel dit :

    Elle est très jolie cette robe !
    Ma première cousette a été un patron pochette burda facile de top sans manche et heureusement que j’ai eu l’aide d’une copine car, en grande débutante, je n’avais pas tout compris …
    Depuis, je n’ai pas réessayé …

    • http://www./ dit :

      T. Sobek: Moje poznámka byla ponÄ›kud zjednoduÅ¡ená. "VÅ¡ichni, kteří, …" je samozÅ™ejmÄ› použitelná formulace. ChtÄ›l jsem pouze poukázat na to, že v Å™adÄ› případů není formulace právních norem založena na sofistikovaných logických argumentech, ale, jako nejspíše v tomto případÄ›, na jakémsi obecnÄ› rozšířeném (mimologickém) "pÅ™edporozumÄ›ní" (v r. 1950 byla myÅ¡lenka "manželství" osob stejného pohlaví asi opravdu podstatnÄ› raritnÄ›jší než nyní). P. Caban

  5. kiki34 dit :

    Cette robe fait très couture et j’aime beaucoup ton choix de tissu. Perso j’ai de moins en moins envie de me bagarrer avec Burda, où alors il faut que le modèle soit simple ;D . Quel courage de re-patronner une taille supplémentaire, pfiouuu, ça me donne chaud!!!

  6. Frédérique Chochon dit :

    Quelle jolie robe et quel courage d’avoir tout « repatronné »!!!! Non cette robe ne fait pas femme enceinte et avec les chaleurs du sud les robes qui collent pas c’est plus agréable!!!! Encore une jolie réussite !!!! Bravo et pour finir ton tissu est magnifique!!!!

  7. 7embre dit :

    Ta robe est superbe. Je ne trouve pas qu’elle fasse femme enceinte, honnêtement. En tous cas, je n’y ai pensé que quand tu en as parlé. 🙂
    Tu étais fort motivée dis donc… Te plonger dans du Burda, grader ton 34, une petite toile…. Mais le résultat est là. Elle est très belle ta robe et te met bien en valeur. En effet, elle souligne délicieusement ta poitrine. Sans être vulgaire. C’est vraiment une réussite! Bravo!
    J’ai récemment cousu une robe ajustée à la poitrine pour une amie qui fait 77 de tour de poitrine, ça n’a pas été évident quand tu sais que le patron commençait au 34 Mais que finalement , je pense que c’était équivalent à un 36 meme en suivant scrupuleusement les tableau de mesures…. On a fait une toile, on a reprit… Donc je comprends ta galère.
    Toujours est il que ta petite Pâquerette est très belle Et que si je n’avais ni gros bras ni gros seins, je me la serais bien tentée. Et oui on a chacune nos « soucis »

  8. Marion dit :

    Wahou tu es magnifique avec cette robe! Décidément je suis complètement fan de ton blog. C’est un véritable bonheur de découvrir tes articles. Je trouve que tu as un vrai don pour tirer le meilleur d’un patron. Tes articles sont si bien rédigés, tu fais des critiques très justes à chaque fois. Je te remercie sincèrement pour ton investissement. Ce weekend je me suis cousu une petite sureau d’été en partant de ton article je l’adore 🙂 Je teste cette semaine ton pattern hacking sur le trop top! Bref un grand merci 🙂

  9. Yasmine dit :

    Oh cette robe je l’ai repérée aussi… mais comme toi avec Burda c’est un peu compliqué, toujours un peut peur de le lancer dans un projet « foireux »… alors vu que mon rythme est quasi au point mort en ce moment, je vais vers les indépendants et dieu sait si j’en ai que je n’ai pas encore réalisé. .. En tout cas ta robe est superbe et beau travail de gradation

  10. Solène M dit :

    J’aime beaucoup le décolleté de cette robe Burda ! Je n’étais pas convaincue par la jupe prévu par là patron mais en la remplaçant comme tu as fait par une jupe froncée j’aime beaucoup le résultat !

    Ça me donnerait presque envie d’en faire un petit toi estival ..
    Bon on verra en 2017 pour le soleil en région parisienne ahahah

  11. Perrine dit :

    Tres reussie !!! Le décolleté est ravissant. Merci pour les infos sur la façon de grader une ou deux tailles en dessous. Sur le dernier burda une robe me plait bien ms elle commence au 44…..

  12. Priscilla Fee Bobine dit :

    Cette robe te va comme un gant elle souligne et met en valeur ta poitrine et sans vulgarité je la trouve parfaite sur toi. Et pour le coup la taille empire et le côté femme enceinte repasseront car sur toi ca n’est pas le cas. Je la trouve vraiment superbe avec ce joli tissu. Par contre en recopiant le patron en 36 n’aurais tu pas pu te servir de cette ligne pour décider de ta marge de couture plutôt que de patronner un 34 et rajouter les marges. En tous les cas très joli travail !!!

  13. Mademoiselle M. dit :

    Magnifique robe! L’association tissu-patron est parfaite. J’ai aussi repéré ce modèle et quelques autres du même numéro.
    Perso, j adore Burda : pour le décalage, c’est une question d habitude (Pour celles qui ne le sauraient pas, les chiffres colorés sur les bords des planches vous aident à trouver vos pièces : il suffit de suivre la perpendiculaire Ça fait nouille de le signaler mais je l ai compris il y a peu de temps alors que j ai des années de burdas derrière moi lol)

  14. mllelisou dit :

    ta robe est superbe, j’adore sa structure et je me dis qu’une version unie doit mettre davantage en valeur le corsage non? parfaitepour les grosses chaleurs son rendu ne fait pas femme enceinte pour moi. défi réussi! moi c’est la robe longue de juillet qui m attend!

  15. claudine dit :

    Elle est magnifique, cette robe! Je n’ai encore jamais tenté ce type de robe, cela me donne envie.
    Par contre je ne pourrai pas me passer de Burda, il y a vraiment de très beaux modèles, que l’on arrive à réaliser sans lire les explications.
    J’espère que le soleil est toujours là!

  16. Orianne dit :

    Cette robe est très jolie Sandra ! J’ai également acheté le burda de juin 2016 mais au regard de la photo du magazine, je n’aurais pas parié dessus, alors que là franchement…!
    J’aime beaucoup la taille empire et comme tu dis avec ces chaleurs, c’est ultraconfortable !!

  17. anne-françoise dit :

    C’est une très jolie version, et je suis contente si mes quelques photos ont pu t’être un peu utiles. J’aurais dû coudre la doublure « à la cuillère en bois », le rendu est vraiment plus propre. Félicitations pour le travail de gradation, c’est impressionnant!
    Et je ne ferai aucun commentaire envieux sur le soleil, il a fini par arriver aujourd’hui en région parisienne!

  18. Evelyne dit :

    très jolie robe qui passe plutôt inaperçue dans le magazine!
    bravo pour la gradation, quel courage!
    Il fait très beau à l’ouest depuis hier…. je vais pouvoir enfin sortir les robes d’été!

  19. Carole dit :

    Encore un « bravo » de plus pour ta robe. Je l’ai repérée moi aussi dans le Burda, mais le décolleté me faisait un peu peur étant donné qu’il doit être ajusté mais que Burda taille grand (en général). J’ai voulu regradé une robe manches kimono d’un autre Burda, l’été dernier, car c’était un modèle pour grandes tailles, et ça m’a valu quelques réajustements… Mais j’étais trop fière après ça de porter ma jolie robe ! Finalement, j’aime de plus en plus Burda, sans doute par esprit de contradiction ! Mais pas encore testé la doublure à la cuillère (merci pour les liens). Je suis bien contente de trouver ton article sur cette robe, ça me décidera peut-être à la coudre ! J’ai hâte de voir ta 2e version… avec la jupe tulipe ? Bises.

  20. Atelier de Claire dit :

    Cette robe est sublime et te va à merveille ! Bravo pour ton travail de gradation et d’ajustements !
    Pour ma part, j’ai commencé la couture à l’époque « préhistorique » où la couture n’était pas tendance du tout, et où les patrons indépendants n’existaient pas, et j’ai donc appris à coudre avec Burda revue et patrons pochettes. Ça n’a pas toujours été tout seul, surtout qu’au début, la revue était uniquement en allemand ! Il fallait donc être grandement motivée pour persévérer , mais aujourd’hui, je suis habituée, et je stresse même un peu quand je couds d’autres marques, comme quoi !!!
    L’été étant momentanément arrivé chez moi aussi, je ne jalouserai pas ton beau soleil (pour une fois ah ahhh !)
    Belle fin de semaine, à bientôt,
    Claire

  21. Nina dit :

    Bah, mais non ça fait pas femme enceinte! Très jolie cette robe, et à voir les modèles de ce numéro, je suis un peu triste de l’avoir laissé filé… Mais en effet, la couture avec Burda, c’est pas de tout repose! Je m’y attaque pour la première fois après un an de patrons indépendant, et le moins qu’on puisse dire c’est que ce n’est pas évident, rien que le décalquage de patron est une épreuve en effet! Et encore, j’ai heureusement choisi le modèle de leur rubrique « cours de couture », donc avec explications illustrées et pièces du patron coloriées en rose donc facilement repérables. Et bien entendu, je fais une toile préalable, chose qui ne m’arrive pas souvent, mais je crois que ça ne sera pas un luxe… Quand je vois la taille des pièces coupées, je me dis que je vais peut-être devoir prendre une taille en dessous… Enfin, on verra bien une fois monté!

  22. LUDIVA dit :

    Bonsoir
    Je viens de découvrir votre blog par cette jolie robe, elle vous va à ravir et le tissu est magnifique,
    je vais essayer de la faire mais hélas je vais la faire en 42 et j’espère que le décolleté ne sera pas trop en valeur
    bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *