Le cas du vêtement en jersey spécial cocooning #3

Avant de parler des cousettes en jersey j’aimerais revenir sur deux choses :

Premièrement, merci beaucoup pour vos gentils mots sur mon bébé Umaro (qui sera présent en arrière plan de cette séance photo d’ailleurs). Je suis contente d’avoir réussi à retranscrire par écrit mon ressenti sur ce tricot certes boulet mais magnifique. Je crois même que j’ai tellement bien retranscrit mon ressenti que j’en ai dégouté plus d’une de le faire ^^’. Ce n’était pas mon intention vraiment mais au moins vous savez ce qui vous attends 😉

J’ai aussi beaucoup aimé lire vos tricots boulets. D’ailleurs sachez aussi qu’il existe, une minorité tout de même, de personne qui n’en ont pas. Je suis très admirative devant celles qui n’ont qu’un encourt tricot à la fois et qui se force à finir celui-ci avant d’en entamer un autre. Je crois bien que je n’arriverai jamais à me tenir à cette règle et je vais même plus loin, je pense même que je ne serais pas heureuse sans tous les encours (actuellement au nombre de 4).

Sinon, dans l’ensemble j’ai remarqué que vos tricots boulets étaient soit des pull/gilet pour quelqu’un de votre encourage (encore plus si ledit tricot se tricote en aiguille 3-3,5), soit une couverture comme moi. J’en tire les conclusions suivantes : ne jamais tricoter pour quelqu’un d’autre que moi même et ne plus tricoter d’Umaro ! Imaginez combien de temps je mettrais pour tricoter un Umaro pour quelqu’un de mon entourage 😉

La deuxième chose sur laquelle j’aimerais revenir concerne la couture, mes mensurations et les modifications que je fais sur mes cousettes. Je suis de plus en plus contacté par mail ou message privé me demandant de l’aide pour adapter un patron à sa morphologie. Sur le principe je ne suis pas contre et si je peux aider je le fais avec plaisir (d’autant que je ne suis pas à l’aise avec ce type de modification et  je tiens à préciser que je ne suis pas une professionnelle, que je n’ai jamais pris de cours de couture ou de modélisme, que j’ai tout appris par moi même en fouillant sur internet ou dans les livres et que le mieux encore c’est d’essayer de contacter directement la créatrice qui a réalisé le patron parce que elle, elle a une formation), mais je remarque également que la plupart me demande de l’aide avant même de réaliser ledit patron en question, avant même d’avoir fait une toile en se disant que comme on fait (à peu près) les mêmes mensurations je peux leur dire ce qu’il faut qu’elles enlèvent avant de se mettre à coudre !

Alors aujourd’hui je suis désolé mais je vais pousser un petit coup de gueule. Quand j’indique dans mes articles les modifications que je fais et quand j’indique également mes mensurations c’est pour que vous puissiez vous rendre compte de ce que donne le vêtement dans MA morphologie. C’est pour vous donner une idée générale mais en aucun cas ça signifie que MES modifications seront les mêmes pour vous et qu’accessoirement ça vous dispense de réaliser le patron une première fois.  La plupart du temps ça va marcher, notamment sur la longueur d’un vêtement final mais ATTENTION ce n’est pas parce que j’enlève X cm lors d’un SBA (ajustement petites poitrines) parce que je fais un bonnet A que ça marchera pour vous. Chaque personne est différente et chaque personne à sa propre morphologique donc si vous voulez avoir un vêtement qui soit parfait pour VOUS faites comme moi : faites une toile ! Je sais que c’est frustrant de se lancer dans un patron sans savoir ce que ça va donner sur soi mais c’est le principe de la couture…

La couture ce n’est pas facile. N’allez pas croire parce que vous regardez « Cousu Main » ou parce que vous lisez sur les blogs couture que telle blouse ou telle robe est facile que vous allez obtenir un résultat parfait immédiatement. La plupart du temps, et encore plus dans les débuts, il faut savoir être patient, il faut réfléchir, il faut prendre son temps et il faut faire plusieurs essais avant d’avoir un vêtement portable. Si vous saviez le nombre de vêtement que j’ai mis à la poubelle dans mes débuts en couture (et ça m’arrive encore maintenant) parce que le choix du tissu n’était pas bon, parce que j’ai voulu allez trop vite et que mes coutures ne ressemblaient à rien ou simplement parce que le rendu final n’était pas seyant. Et encore je vais peut être passer pour la vieille de service (en termes d’année de couture hein) mais quand j’ai commencé la couture je n’avais pas à ma disposition tous ces tutos, tous ces pas à pas, tous ces patrons ultra bien expliqués et seyant. Quand j’ai commencé il n’y avait que des patrons japonais (et burda mais c’était pire) qui étaient écrit en japonais ! Et pourtant je ne savais pas lire le japonais !!! Mais c’est à force d’essai, de modification et de patience que j’en suis arrivée là. Alors je peux comprendre qu’on ait pas le temps (ou la flemme) de faire une toile, chacune à une vie différente et des priorités différentes mais dans ce cas là ne venez pas me voir pour me demander ce que vous devriez modifier sur tel ou tel patron pour que ça colle sur vos mensurations, ma réponse sera la même : pour savoir combien de centimètre vous devez enlever pour ajuster le patron à votre petite poitrine il faut faire une toile! Pour savoir combien de centimètres vous devez enlever à une blouse pour qu’elle colle à votre petite taille : il faut faire une toile, pour savoir combien de centimètre vous devez enlever à une manches pour quelle tombe parfaitement au niveau de votre poignet : il faut faire une toile (ou au pire mettez le patron devant vous et regardez vous dans une glace. C’est moins précis qu’une toile mais ça marche aussi).

La grande parenthèse étant fermée et je suis désolée de ce « débordement », aujourd’hui je vous présente un nouvel article sur le cas des vêtements en jersey mais spécial haut cocooning. Et comme je vous présente non pas un, non pas deux, non pas trois mais quatre hauts !!!! la séance photo à lieu à la maison. Alors il y aura moins de blabla que d’habitude parce que ces hauts non rien d’extraordinaire mais ils ont le mérite d’être confortable.

On commence le premier haut par un Hemlock Tee  cousu en mai dernier :

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Il se trouve que ce haut est en fait mon pyjama d’hiver. Leggings et Hemlock Tee a été mon uniforme pendant tout l’automne et l’hiver. Hyper confortable, ce haut est très agréable à porter et assez facile à faire.

On m’a d’ailleurs demandé lors de mon article sur le trop top version oversize d’Ivanne Soufflet la différence entre celui ci et le Hemlock. Il n’y en a pas vraiment. Ce sont tous les deux des hauts avec épaules tombantes et avec une encolure ronde.

Le patron est proposé gratuitement par Grainline mais attention il n’existe qu’en une taille. Ici vous le voyez tel quel, sans modification concernant le fit final. De mémoire j’ai simplement raccourci la hauteur final lors de la couture de l’ourlet.

Le tissu est un jersey doublé (l’envers est rose vous l’apercevez sur les photos au niveau des manches qui sont retroussées) donc assez chaud. Je l’ai trouvé au marché de la Plaine à Marseille pour trois fois rien. Le seul défaut c’est qu’à force d’être porté et lavé il commence à boulocher légèrement.

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Hemlock tee - Grainline - mars 2016


details techniques :

fournitures :

  • 1m50 de jersey du marché de la plaine

modifications :

  • longueur raccourcie

Le deuxième haut du jour est également un hemlock tee en version marinière mais c’est un haut que je mets dans la vie de tous les jours contrairement à l’autre qui ne me sert que de pyjama.

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Pour cette version j’ai modifié le tombé des épaules. En effet mon tissu étant moins mou et ayant plus de tenue que le précédent j’ai eu peur de l’effet « épaules trop tombantes » et de la largueur. Du coup j’ai enlevé 4cm sur les côtés – extérieur de mes pièces dos et devant (ce qui enlève 16cm au total sur la largueur finale). J’ai également raccourci la longueur finale comme ma première version.

Au final même si mon tissu est un poil trop rigide ce haut est devenu ma marinière préférée que je prends plaisir à porter depuis l’été dernier 😉

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Hemlock tee - Grainline - mars 2016

Hemlock tee - Grainline - mars 2016


DETAILS TECHNIQUES :

FOURNITURES :

  • 1m50 de jersey du marché de la plaine

MODIFICATIONS :

  • longueur raccourcie
  • – 4 cm  sur chaque côté du devant et du dos

On laisse un peu de côté le Hemlock Tee pour parler d’un autre haut en jersey : le célèbrissime Plantain de Deer & Doe :

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Pour cette première version je suis partie sur un jersey de chez Bö Graphik, encore du jersey rayé mais cette fois ci couleur camel.

Je n’ai rien à redire sur ce patron que j’adore coudre. L’encolure est parfaire, le fit au niveau de la poitrine est parfait, la longueur est parfaite, les manches 3/4 sont parfaites bref un patron parfait pour un haut simple parfait.

Mon seul « souci » avec ce haut c’est le tissu. Enfin plus précisément le motif du tissu parce qu’en lui même le tissu est de très belle qualité. C’est de l’interlock coton, il est élastique juste ce qu’il faut et il a une belle tenue (d’ailleurs on le voit bien sur le bas du plantain). Un régal à coudre (et à porter) mais les zèbres me gênent énormément. Autant sur une cousette enfant je trouve ça très mignon autant sur moi j’ai beaucoup de mal et ne le porte donc pas… Je pense qu’il finira en pyjama de printemps.

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016


DETAILS TECHNIQUES :

  • Plantain de Deer & Doe
  • Taille 34
  • Niveau 2
  • Marges de couture de 1,5cm comprises

FOURNITURES :

MODIFICATIONS :

/


Et enfin le dernier et pas des moindre, le haut que je porte le plus avec le premier présenté (normal c’est mon pyjama), mon plantain gris tout simple mais tellement confortable qui va avec toute ma garde robe 😉

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Même recette, même taille mais tissu différent.

Celui utilisé ici est un jersey romanite de chez Tissus.net acheté à la base pour me faire une jupe Brume mais il en a été décidé autrement quand je me suis rendue compte que j’avais plus besoin d’un haut de tous les jours plutôt que d’une énième jupe en jersey qui va rester dans le placard parce que je porte tout le temps ma brume noire et pas les autres… Je crois même que j’ai réussi à caser ce haut dans moins d’un mètre de tissu ^^’

Ce jersey est parfait pour plantain bien qu’il soit un peu trop épais pour les saisons à venir mais pour l’hiver c’était mon chouchou. Il a de la tenue, il est élastique, il ne se déforme pas et il est chaud. Par contre après plusieurs mois de portage intensif il commence à montrer quelque signe de boulochage mais rien de grave non plus.

J’adore ce haut qui est certes très basic de par sa forme et sa couleur mais qui justement en fait un indémodable et un indispensable. Il s’associe aussi bien avec un jean qu’avec une jupe serrée 😉

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016

Plantain - Deer & Doe - mars 2016


DETAILS TECHNIQUES :

  • Plantain de Deer & Doe
  • Taille 34
  • Niveau 2
  • Marges de couture de 1,5cm comprises

FOURNITURES :

MODIFICATIONS :

/


C’est article est bien long dis donc ^^’ Je ferais plus court la prochaine fois … ou pas ! 😉

27 commentaires sur “Le cas du vêtement en jersey spécial cocooning #3

  1. Frédérique Chochon dit :

    Waouhhhhhhhhh!!!! De jolis hauts tout en rayures ou pas!!!!! J’apprécie énormément ton article très longgggggf et même ton » coup de gueule » très compréhensible!!!! C’est en faisant des erreurs que l’on apprend!!! De plus tu nous gâtes toujours avec tes sew-along que cela soit pour la chemise Bruyère ou pour la chemise Mélilot !!!! Merci pour tout et continue à nous faire rêver avec tes jolies créations !!!!

  2. Cloé dit :

    Un soutien total pour ton coup de gueule, tu es déjà plus qu’investie avec les super tutos que tu mets en ligne (je viens de finir Mélilot, et c’est grâce à toi si ça a été aussi rapide!). Après des heures passées sur ma première Bruyère, elle était importable (buste trop long, jupes trop longues, ceinture trop large…) mais j’ai beaucoup appris ! Et même si c’est décevant, personnellement ça me donne encore plus l’envie de recommencer pour réussir.
    Bref, je suis une lectrice fidèle qui ne commente jamais, mais cette fois ci cela m’a semblé nécessaire.
    Juste : merci 🙂

  3. La Couture Rose dit :

    J’enlève pareil que toi en sba et dos alors j’aime quand tu l’indiques ! Mais je fais une toile quand même, et promis je te le demanderais plus ^-^ (Ca va j’ai du te le faire pour cardamome ?!). Moi quand on me demande c’est quel patron ou quelle taille alors que tout est indiqué dans le post, clairement à la fin comme toi, grrrrr.

    Chouettes tee-shirts en tout cas, je vois qu’on a cousû en série des tee-shirts toutes les 2. J’suis jalouse de tes jerseys marinières Marine, il m’en faudrait bien aussî…

  4. Hélène dit :

    Vraiment toutes tes versions sont super, même le top rayé avec les zèbres. Je le trouve tellement mignon et pas si enfantin, en tout cas vu d’ici. À part ça, il s’agit de deux patrons gratuits parmi les meilleurs qui soient. Je salue d’ailleurs la générosité et le talent de ces deux créatrices de patrons (Jen et Éléonore). Tu as aussi 100% raison: la seule façon d’apprendre, c’est la pratique. Faire une toile, c’est nécessaire même si on a plusieurs années d’expérience en couture. Puis c’est tout l’intérêt de la couture, on finit par connaître notre morphologie de manière objective. Nos propres mesures deviennent mathématiques au lieu de nourrir un jugement toxique.

  5. Lili du Breizhil dit :

    Les 4 sont jolis, chacun dans son style, mais j’avoue avoir un faible pour Plantain. Pour le jersey Bö Graphik, ça ne me choque pas, mais c’est vrai que sur le gros plan je comprends mieux. Belle soirée, à bientôt.

  6. Autantenemporte dit :

    Jolie collection de hauts doudous! Et merci pour ton avis sur chaque modèle, je ne connaissais pas le Hemlock, mais j’ai déjà cousu Plantain comme à peu près tout le monde et je l’aime beaucoup, il est porté très souvent (je le trouve flatteur pour ma petite poitrine). Il n’y a pas grand chose de mieux que de se coudre ces basiques dans des coloris/motifs très neutres pour qu’il s’insèrent bien dans notre garde-robe, je comprend pourquoi tu aimes plus ou moins les petits zèbres (pourtant, les rayures camel te vont si bien au teint!).
    Concernant ton gueule… je rumine un article de blogue depuis quelque temps sur la couture à l’heure du 2.0 (mais je ne l’écris pas de peur de passer pour une donneuse de leçons…) Comme toi, j’ai commencé à coudre avec les livres japonais, je me suis retrouvée avec beaucoup d’immettables et mes coutures aujourd’hui sont beaucoup plus portables, mais il a fallu en jeter beaucoup. Je trouve que l’apprentissage de la couture est très comparable à celui d’un instrument de musique, que cela demande beaucoup de rigueur et de pratique avant de s’exécuter en public. J’ai déjà reçu toutes sortes de messages plus ou moins agréables sur mes coutures, comme quoi je n’étais pas assez précise par exemple alors que l’info était clairement dans le billet de blog. Ça reste que tenir un blog est une activité bénévole, une façon de fournir gratuitement du contenu là où d’autres sont payés. À nous de tracer les limites, limites que tu fais bien de préciser.

  7. Mathilde dit :

    Je suis tellement d’accord avec ce que tu écris!! Je n’ai pas ce problème, le mien est plutôt que je reçois plein de demandes de patrons et explis tricot. Il faudrait que je passe mes dimanches à recopier des patrons et photocopier des explis, tout ça pour des personnes qui le demandent rarement gentiment mais souvent presque comme un dû. Je comprends donc ton sentiment, être blogueuse ne signifie pas être un service public!
    Et je plussoie le fait qu’en couture, il faut au moins 5 ans de pratique régulière et tout plein d’échecs pour commencer à enfin faire des choses rééllement portables. Tout comme toi je n’ai pas eu tous les tutos à dispo à mes débuts : maintenant pour s’y mettre c’est bcp plus facile!
    Bon, et sinon, faut vraiment que je me fasse un plantain!!

  8. Sandfa dit :

    Ah les patrons japonais ! Toute une époque ! Je n’ai rien gardé xD, normal ça n’était pas du tout adapté à ma morpho. Mais grâce à eux, j’ai commencé à faire des ajustements et je me suis remise à la couture ! C’est aussi à cette époque-là que j’ai commencé à te lire 😉
    Bref, ils sont très bien tes petits hauts ! Des bises !

  9. Nabel dit :

    Argh ! Je n’aurais pas dû lire ton article ! J’ai maintenant un irrépressible besoin de m’acheter du jersey et de me coudre des petits hauts classiques !
    Euh … en tant que débutante en couture depuis 1 an et demi (mais accro quand même), j’ai l’impression que ce que j’ai cousu est en général tout à fait portable (à part une blouse et une jupe qui ne conviennent pas du tout à ma morphologie).

  10. Atelier de Claire dit :

    Tu as eu bien raison de mettre les choses au point ! C’est pénible de recevoir systématiquement des demandes (pour ma part, ce sont des patrons de déguisements ou des explications de tricot le plus souvent … et rarement un merci …).
    Alors que comme toi, je me suis débrouillée seule pour les réaliser et/ou les acheter et les adapter … Je fais partie des dinosaures, puisque j’ai commencé la couture quand il n’y avait que Burda avec explications en allemand et pas encore internet ! Donc j’ai eu aussi mon lot de ratés et d’expérimentations fumeuses, mais c’est ce qui m’a permis de progresser et de mieux comprendre les montages etc … Enfin bref, maintenant on vit à l’ere du tout tout de suite et du tout gratuit … solution de facilité mais pas très formatrice !
    A part ça, tes tee-shirts sont tous bien jolis ! Le Plantain fait aussi partie de mes basiques plusieurs fois cousus, il me reste à tester l’autre modèle qui est ravissant !
    Belle journée !
    Claire

  11. little something dit :

    Ah, ça soulage, hein ? En espérant que les personnes concernées tiennent compte de cette petite mise au point …ce qui n’est pas forcément gagné !
    Tu nous permets déjà de gagner un temps infini en rédigeant des posts et des tutos hyper clairs et accessibles, alors un grand merci pour ça. Je lis toujours tout de tes transformations, alors que je n’ai pas ta morphologie, mais malgré tout, cela aide à progresser. J’essaie de plus en plus de faire des toiles car en plus de flinguer mes tissus jolis-jolis, je fais baisser le stock de ceux plus moches, qui datent de mes débuts en couture japonaise.
    Bravo pour tes T-shirts, ils me plaisent beaucoup. Pour ma part, j’ai souvent la flemme d’en faire, parce que je ne les trouve pas bien chers dans le commerce … les robes et les jupettes ont ma préférence( ouhhhhh, pas bien)
    Encore merci, continue à nous informer comme tu le fais, ton aide est précieuse.

  12. Cé Créations dit :

    Bonjour Sandra !
    Ces hauts sont parfaits !
    Il est loin le temps des couturières qui débutaient avec du burda et du japonais ! J’en fais partie moi aussi. C’est vrai qu’en 10 ans l’offre s’est tellement diversifiée et simplifiée (il faut le dire) que les personnes qui s’y mettent aujourd’hui ne vivent pas les mêmes galères !
    Moi aussi de temps en temps on me demande de faire des choses (housse de couffin, tricot…) mais non ! mon blog, sert à partager et échanger mais ce n’est pas un catalogue d’articles !
    C’est toujours un plaisir de venir ici en tout cas et c’est photos chez toi son super et changes de celles de d’habitude.
    @bientôt

  13. Yasmine dit :

    Tout à fait d’accord avec toi, c’est en faisant et en se trompant qu’on apprend… il faut se faire une raison une toile c quasi obligatoire. .. une fois qu’on l’à admis ça va mieux.
    Bref, j’aime beaucoup tes petits hauts total confort… J’ai plusieurs plantain sur ma to do list, j’aime tellement le fit de ce patron… et l’autre je ne le connaissais pas, ravie de le decouvrir

  14. kiki34 dit :

    BIEN DIT!!!!!!!! nanmého! Moi aussi ,dinosaure, la couture commencée il y a 40 ans : pas d’internet, de tutos etc….
    et bien, pour savoir si un modèle convient, je prends mon temps, je bâtis, je mesure, j’ajuste, c’est le b a ba de la couturière. Bien sûr je met du temps, je réalise rarement une pièce en 2 h , mais au moins, je porte ce que je réalise.
    Ceci dit, ta collection de t-shirt est très jolie, belles réalisations!!

  15. Françoise bernard dit :

    Bravo très très sympa !!! tu me donnes envies de coudre je me prépares un petit coin couture!!bises et merci pour tes partages

  16. LA SOURIS GRISE dit :

    Bien jolis et bien réalisés ces tee-shirts, et il faut bien le dire, le jersey est tellement une matière géniale et agréable à porter pour la vie de tous les jours(pour celle d’entre nous qui sont actives, pas mannequin, hein! ) que lorsque l’on regarde dans notre garde robe l’on a envie de porter que cela !!
    J’ai connu enfant les matières nylon pour les robes et les chemisiers et lorsque j’ai eu le droit de porter un « tee-shirt « en 1970 ma vie d’ado en a été changée !! (le tee-shirt faisait américain donc vulgaire, mais 68 étant passé par là, les mamans ont changé d’avis et c’était génial de ne plus avoir de petits plis à repasser!)
    pas toujours évident à coudre, mais après quelques déboires on y arrive!!
    Je fais partie de la génération qui s’est débrouillée seule pour apprendre, sans mère ou amie pour me montrer, sans internet ni réseaux sociaux, seule avec mon tissu, et mon Burda en allemand ! Moi, je trouve ce magazine tout à fait correct quand je découvre certains patrons indépendants réalisés d’un trait de crayon avec des explications succinctes et des tailles plus qu’aléatoires!! Avec Burda, je ne fais jamais de toiles, les tailles sont bien adaptées, je reprends juste là où sont mes propres défauts que l’on connaît à force.
    Je ne fais pas ma vieille(oui, je suis mamie) mais je trouve que la vie actuelle ne favorise pas le long terme et les plus jeunes que moi, (dont font partie mes enfants jeunes trentenaires), sont pressés, stressés, inquiets mais surtout impatients et peu enclin à avoir leur propre personnalité : Il faut avoir ce qu’à le voisin, faire comme le voisin, s’habiller comme toute la blogosphère et acheter le même tissu !
    Il est donc plus facile de t’embêter en te posant un question que d’essayer soi-même!
    C’est pour cela que l’on rencontre tant de gens en difficulté devant l’inconnu, se creuser les méninges n’est plus « mode »!!
    Mais il existe heureusement pleins de personnes qui sont tout le contraire, et en plus généreuses dont tu fais partie, donc, j’aime te suivre et je ne veux plus qu’on t’ennuie!! (lol)

  17. bycorte dit :

    Sacré collection de t-shirt. J’aime tout mais je ne sais pas si c’est la photo mais celui avec les zèbre donne l’impression d’être vachement plus raide au niveau de l’ourlet du bas.

    et moi aussi je suis une vieille (d’ailleurs quand je vois mes coutures d’il y a 6ans… j’ai un peu honte du résultat, alors que j’était hyper fière à l’époque).

  18. Bretonne dit :

    Tout cela est très joli! Bravo. Vous me donnez envie de me lancer dans le Plantain; il est imprimé depuis un moment mais je n’ai pas encore pris le temps de le faire (et ma grande attend aussi que je lui en fasse un!!).
    Je comprends votre mise au point. C’est en partie grace à vos posts que j’ai compris l’intérêt de faire une toile. Pour l’instant, je ne me sens pas capable de faire de modifications sur un patron. Je trouve les créateurs qui me correspondent le plus et avec lesquels les explications sont les + détaillées.
    C’est notamment avec vos réalisations que j’ai découvert Deer and Doe et j’adooooore les patrons proposés.
    Merci pour vos partages!

  19. Filomenn dit :

    j’ai un gros coup de cœur pour le hemlock tee version marinière, 16cm en moins tout de même !!! je le savais oversize mais je ne me doutais pas que c’était à ce point là, car même une fois ces cm en moins il reste encore bien loose.

    des basiques on en a toujours besoin mais j’ai perso souvent la flemme d’en faire du coup j’use jusqu’à la corde ceux que j’ai… jusqu’au jour où je n’aurai vraiment plus le choix que de me faire une série de plantain entre autre !

    article certes long mais mettre les choses au point de temps en temps ça fait du bien, c’est normal et tout à fait compréhensible 😉

  20. Nina dit :

    J’ai en projet un Tshirt Plantain dans un magnifique jersey gris chiné, alors de voir tes photos ça me donne une très bonne idée du rendu de ce patron (parce que oui, bizarrement, malgré toutes les versions sur la blogo, j’arrivais pas à trouver de visuel assez parlant!!).
    Et puis je ne me lasse pas de voir à quel point on a toutes des goûts différents, malgré les modes sur les tissus et les patrons, car moi les petits zèbres, je les trouve super chouettes! Ca apporte une petite touche mignonne et décalée au Tshirt, mais je le vois mieux rentré dans une jupe patineuse. Mais bon, à chacune son style, je suis sûre que même en pyjama il sera top 😉

  21. kette dit :

    ce qui est interessant dans un blog couture à la différence d ‘un blog mode c’est d ‘avoir le ressenti sur le patron les modifications à envisager notamment sur quelqu’un qui a une morphologie a peu près comparable à la notre
    savoir à l ‘avance s’il faudra quasiment refaire le patron ou peu d’ajustement
    avoir des conseils sur le type de tissus etc
    trouverun tuto sur un point technique
    trouver une critique constructive et ne pas  » moutoner  »
    je le trouve sur ton blog donc continue comme ça
    cdlt

  22. Emmanuelle dit :

    J’ai une petite question : Est-ce que le jersey romanite de tissus.net que tu as utilisé pourrait selon toi convenir pour une aldaia? (je sors d’en faire une et je recherche un jersey uni pas trop épais ni trop fin pour en refaire une)… Je ne suis pas calée du tout dans les catégories de jersey….

    merci ! (et j’en profite pour ajouter que je ne laisse pour ainsi dire jamais de commentaires, mais pourtant je te lis toujours avec plaisir, j’aime beaucoup ce que tu fais en général et c’est un plaisir de découvrir tes créations en détail sur ton blog… alors si tu pouvais continuer 😉 )

  23. la grande dit :

    bonjour je viens de découvrir votre blog et je l’adore!
    pourriez vous m’expliquer comment obtenir le patron du haut hemlock tee car je me suis inscrite comme il était demandé et je ne vois pas comment obtenir le pdf dans l’article de grainline
    merci de votre réponse et encore félicitations pour toutes vos jolies cousettes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *