Le cas du vêtement en jersey #2

Après vous avoir montré mon trop top oversize qui à eu beaucoup de succès, nous allons parler aujourd’hui d’une de mes dernières cousettes.

Autant le trop top oversize était un vêtement large, un vêtement confort, un vêtement de tous les jours et même un vêtement que j’avais qualifié de « non sexy » (même si je rejoins l’avis de Mathilde selon lequel avec une jupe courte moulante style brume je suis carrément sexyyyyy), disons que la cousette du jour est l’inverse.

Place à sexy Wren ;-p

Wren Dress - février 2016

Wren Dress - février 2016

Wren Dress - février 2016

Wren Dress - février 2016

Wren c’est un des derniers patrons de Colette. Une robe en jersey, moulante au niveau du buste, flatteur pour la poitrine avec ce décolleté en cache coeur et décolleté aussi dans le dos.

La première fois que je l’ai vu je me suis dit : « très jolie mais pas pour moi ». La raison principale de cet avis si tranché tenait essentiellement au fait que je n’ai clairement pas la morphologie des patrons Colette : comprendre pas beaucoup de poitrine!

En effet je trouve que, dans l’ensemble, les modèles de Colette sont parfaits pour les femmes ayant de jolies formes et surtout une belle poitrine (y à qu’à voir les réalisations d’Emilie qui correspondent très bien à la morphologie type de Colette). Et je pensais que c’était encore plus vrai avec ce modèle.

Et puis il y a peu, je me suis dit qu’il faudrait quand même que je tente cette robe sur moi. Ba oui après tout, il y a quelques temps je ne pensais pas qu’un haut oversize m’irait alors pourquoi pas une robe cache coeur?

Et j’ai tenté !

Une fois passé le moment douloureux d’imprimer les 48 pages du patron (la version 2) et les 19 pages des manches longues, de les découper, de les scotcher et de couper directement mon patron à ma taille au lieu de le recopier sur du papier de soie/toile à peinture (ma patience à des limites…) je me suis dit qu’il serait peut être judicieux de faire une toile/première version.

J’ai donc utilisé un tissu que j’avais en stock, orange/rouille, effet peau de pêche sans beaucoup d’élasticité (je vous montrerai cette version prochainement promis) et le résultat était parfait.

J’avoue que j’ai même trouvé ça assez étonnant. Non pas que j’ai des doutes sur les patrons de Colette mais sur les rares patrons que j’ai testé j’avais quand même fait pas mal de retouches alors que là niet/que nini! Je pense notamment à la robe Moneta (jamais blogué, jamais mise et qui a fini à la poubelle) sur laquelle j’avais dû enlever quelques centimètres au milieu du patron, sur les côtés, remonter la taille… Là le fit était presque (j’y reviens après) parfait. Je me suis même demandé si j’avais bien imprimé le patron à la bonne taille ^^’

Wren Dress - février 2016

Wren Dress - février 2016

Wren Dress - février 2016

Wren Dress - février 2016

C’est donc sans crainte que j’ai tenté ma deuxième version dans mon tissu final. Et là l’affaire s’est un peu corsée.

Niveau réalisation je n’ai pas eu de soucis particulier. L’ensemble de la robe est assemblé à la surjeteuse, j’ai surpiqué à l’aiguille double l’encolure comme conseillé par Colette mais avec le recul je pense que pour la prochain je ferais comme Emilie en ajoutant une petite bande de propreté mais sans surpiquer à l’aiguille double pour un rendu encore plus propre (toujours mon soucis de pression hein).

Les fronces sont faites avec la technique de l’élastique. Comprendre que je prends une de mes jupes et un élastique, j’assemble les deux à la surjeteuse en tirant très fort sur mon élastique de façon à avoir une jupe froncée qu’ensuite j’assemble avec mon buste à la surjeteuse.

Niveau fit j’ai rencontré deux soucis. Il faut savoir que quand je couds un vêtement il peut m’arriver de l’ajuster au fur et à mesure de la couture. Exemple avec le trop top oversize où j’ai ajusté les manches lors de ma couture et non sur le patron. Avec Wren c’est hyper difficile car on coud d’abord le devant, puis on assemble celui-ci au dos au niveau des épaules, puis les manches, puis on coud la jupe de devant avec le corsage devant, idem pour le dos et ensuite on coud les coutures de côtés. Entre chacune de ces étapes c’est compliqué d’essayer la robe et de se rendre compte si le fit final est bien. Impossible donc de vérifier si la taille tombe bien, si les pans de devant sont bien placés, si ça ne baille pas…

Du coup ce n’est qu’une fois la robe entièrement cousue (sauf ourlet du bas et manches) que je me suis rendue compte de deux soucis propre à ma morphologie :

  • Tout d’abord les pans de devant. N’ayant pas beaucoup de poitrine, les pans de devant ne baillent pas contrairement à ce que je pensais mais ont tendance à s’écarter au niveau des épaules et à partir en arrière (on le voit bien sur la photo d’après). Naturellement le corsage de la robe à tendance à « compenser » l’absence de seins ^^’ en tirant les épaules en arrière. Pour la prochaine il faudra que je pense à réduire en hauteur et seulement sur l’encolure les pans de devant (selon le même principe qu’ICI). Je n’ai constaté ce soucis qu’en portant ma robe une journée entière (ce que je n’ai pas fait pour ma première version). C’est pas hyper flagrant mais au quotidien c’est un peu chiant parce qu’il faut faire un peu attention au décolleté (comprendre ne pas se retrouver les seins à l’air). Je pense que sur une version ajustée au plus juste du buste les pans ne s’ouvrent pas si facilement donc pas d’angoisse à se retrouver avec un sein au dehors…
  • Ensuite les manches. Au premier essayage (des deux robes Wren cousues) je me suis retrouvée avec un amas de tissu assez important au niveau des aisselles. Les emmanchures étaient trop basses pour moi et le haut des manches étaient trop large. Je suis assez fine à cet endroit là et comme je ne comblais pas cette partie j’avais un amas de tissu se formait. Bref pas beau. Pour régler ce soucis j’ai simplement repris ma couture manches/emmanchures/côté du buste en cousant plus haut au niveau de l’emmanchure (environ 5cm plus haut que celle que patron d’origine).

Wren Dress - février 2016

Wren Dress - février 2016

Wren Dress - février 2016

Wren Dress - février 2016

Wren Dress - février 2016

Le tissu que j’ai utilisé pour cette robe est un très beau jersey de viscose offert par Mademoiselle Camille.

Je trouve qu’il est parfait pour ce type de vêtement car il est à la fois élastique (environ 30%) tout en ayant une très belle tenue. Mon soucis avec les jersey de viscose c’est que la plupart du temps ils sont mous et se déforment facilement. Je ne suis pas en train de dire qu’il sont tous comme ça mais c’est difficile de trouver un jersey qui ait une bonne élasticité tout en ayant de la tenue. Et c’est le cas de celui ci. On le voit bien sur les photos d’ailleurs, la taille reste bien en place et malgré les jupes froncées qui pèsent un peu le buste n’est pas déformé.

La couleur bleue marine est splendide et j’adore les petits motifs en forme de feuilles. Discret mais original.

Le seul « reproche » que j’aurais à lui faire et dont j’ai fait part à Camille puisque les tissus sont créés par elle, c’est que l’envers du tissu est blanc. C’est dommage qu’il ne soit pas de la même couleur que l’imprimé du tissu car quand on étire trop le tissu le blanc à tendance à se voir. On le remarque sur quelques photos au niveau des fronces…

Wren Dress - février 2016

Wren Dress - février 2016

Wren Dress - février 2016

Wren Dress - février 2016

Wren Dress - février 2016

Pour finir ce long post je dirais que le fit final de cette robe me plait bien. Elle est à la fois seyante, sexy et confortable du fait qu’elle est cousue dans du jersey mais je n’irais pas non plus dire que c’est LA robe de tous les jours, hyper confortable à porter en toute circonstance.

Je me sens belle dedans mais je sens aussi que l’oeil étranger est rapidement attiré par mon décolleté… C’est flatteur certes mais je ne recherche pas forcément ça au quotidien!

Et on en parle du fait de porter une robe bien décolleté devant ET dans le dos en plein hiver? Enfin ça c’est une question de goût tout simplement 😉


details techniques :

  • Wren dress de Colette version 2
  • Taille XS
  • Niveau débutant
  • Marges de coutures de 1cm environ comprises

fournitures :

modifications :

  • Emmanchures remontées
  • Pour les jupes deux rectangles de 80cm x 50 cm chacune

 

22 commentaires sur “Le cas du vêtement en jersey #2

  1. La Couture Rose dit :

    Toute belle ! J’ai abandonné cette marque, trop de modifs. Et je comprends pour le decolleté, autant le devant que le dos. Faut la porter à la maison pour faire plaisir à ton homme, en jersey elle reste confortable pour le Week end…

  2. Mathilde dit :

    Jamais testé cette marque, juque maintenant je trouvais le style beaucoup trop marqué pour moi (rétro-vintage), et les robes me semblaient trop « raides », apprêtées pour mon quotidien.
    Là, tu me fait vraiment envie!! Ta version est vraiment très jolie, et tu la portes très bien. Même si les épaules aussi dégagées ce n’est sans doute pas très pratique, je trouve que c’est ce qui rend la robe très seyante, encore plus que le décolleté en lui-même (des épaules fines, c’est tellement joli! 🙂 ).
    Bon, et puis, si tu veux la rendre moins sexy, t’as qu’à porter ton trop top oversize par dessus! 😉

  3. Framboise dit :

    Très jolie version. En effet, le tissus est très chouette.
    J’ai eu le même problème que toi au niveau du décolleté, et j’ai de la poitrine ! J’ai pour habitude de rallonger légèrement les corsages, quelle que soit la marque, vu que je suis grande. Mais là j’aurais pu m’en passer, puisqu’au final j’ai dû raccourcir le devant pour ne pas me retrouver les seins à l’air ^^
    Bonne idée la bande de propreté, j’y penserai pour le prochain, parce que niveau finition, c’est pas le top.

  4. Laure dit :

    Cette robe te va très bien ! Mais ton post confirme que ce n’est pas une robe pour moi : mon bonnet F ne supporte pas d’être moulé (j’ai le pb avec ma Moneta…), et même si je trouve cette robe très flatteuse, je ne l’assumerais pas…. snif !

  5. Mélanie dit :

    Vous êtes très belles ta robe et toi !
    (j’ai le droit de signaler une faute d’orthographe ? On dit « que nenni » et non pas « que nini »).

  6. Evelyne dit :

    quelle magnifique robe et quel joli tissu!
    je n’ai jamais testé les patrons Colette, pourtant certains dont la Monetta me font bien envie mais du coup, je vais peut-être passer à autre chose!

  7. Suzanne dit :

    Tu es SPLENDIDE !
    Cette robe est vraiment magnifique sur toi, très flatteuse, et sexy juste comme il faut !
    Cette couleur te va très bien, bronzée que tu es ! Le jersey me fait très peur, mais tes réalisations me font loucher sur ce type de tissu !

  8. Le Xénope dit :

    Le tissu est magnifique et le décolleté te vas à merveille !
    Mais je ne pense pas que ça soit une cousette appropriée pour débutante en jersey^^
    Et je rejoins Mathilde : un plantain en jersey peut faire pyjama (suivant le tissu et le look choisi) mais la jupe brume .. I love it^^

  9. Filomenn dit :

    Cette robe est superbe, mais ta liste de modification à prévoir me refroidi pas mal… déjà que pour la robe Eclair j’avais du revoir tout le corsage…

    En tout cas elle te va très bien et est très flatteuse en effet, c’est la robe à mettre pour une sortie au resto en amoureux 😉

  10. Pauline dit :

    Superbe! Elle te va vraiment très bien et le tissu est super joli. J’ai le même problème que toi avec les patrons Colette, pas assez de poitrine, ce qui est dommage car j’adore leur style.

  11. 3 étoiles dit :

    C’est une jolie robe, romantique (ce n’est pas ce que je considère comme sexy mêmes le décolleté est bien joli). J’avais remarqué les marques blanches sur la taille et je me demandais à quoi c’était dû. C’est dommage que ce soit lié à l’envers du tissu, sinon c’est un beau tissu bien adapté à cette robe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *