la liquette parfaite

Rien que le titre devrait déjà vous mettre l’eau à la bouche non? Parce que moi quand Eléonore m’a parlé de ce patron j’étais comme sur un petit nuage. Vous imaginez la chemise – un grand classique que l’on commence à voir de plus en plus sur les blogs – revisité à la sauce Deer & Doe? Et bien ça donne une petite pépite, comme toujours j’ai envie de vous dire. Aujourd’hui pour la sortie du 14ème patrons de la collection Deer & doe (whouaaaaa) nous avons le droit à une liquette – ou chemise si vous préférez – cintrée (yesssssss enfin), féminine à souhait, simple de réalisation (j’en parle plus loin) et qui en jette un max (non non je n’en fais pas trop je vous assure). Bruyère de son petit nom..

Une fois n’est pas coutume aujourd’hui je vais vous présentez deux réalisations. La raison? Il se trouve qu’habituellement la version test est faite dans un tissu pas cher ou de qualité moyenne car il arrive qu’Eléonore nous demande de réaliser plusieurs tests en fonction des modifications apportées tout au long de la conception du patron mais quand j’ai vu pour la première fois le schéma technique j’ai su que ce serait une réussite dès le départ. Du coup ma première version test a été réalisée dans un tissu à carreaux que j’affectionne beaucoup. Et puis la deuxième version (dite version finale) a été réalisée avec le patron final (qui contient quelques modifications mineurs par rapport au patron test) et sur lequel j’ai effectué un petit SBA.

Commençons avec la première version : « La bucheronne sexy » !!!!!!

98439074

98439103

98439106

98439136

Ce qui revient le plus dans vos commentaires (dont je vous remercie énormément) c’est que vous apréciez ma sincérité quand je vous parle d’un patron, quand je vous parle de la manière de le réaliser, les difficultés que j’ai rencontré… Donc je vais continuer sur ma lancer et faire de même avec ce patron 😉

Vous savez à quel point j’aime D&D, je ne m’en suis jamais caché, j’aime sa simplicité, j’aime les coupes de ces patrons, j’aime particulièrement les instructions d’Eléonore, j’aime le soin qu’elle attache à la conception de ses patrons, j’aime le fait de ne pas me prendre la tête sur le choix de la taille… Bref j’aime. Et ce patron ne déroge pas à la règle. J’en ai parlé un peu plus haut, ce patron est très féminin, il comporte des pinces de poitrines ET de taille (dans le même style que Belladone) ce qui permets un ajustement de la poitrine au top. Pour ma part, j’ai de suite été séduite par sa forme liquette que l’on peut porter avec un legging. Pour moi cette liquette devait absolument être portée avec des talons et un legging un peu court. Elle me donne un petit côté bucheronne sexy que j’aime beaucoup. Mais je ne vous cache pas qu’il y a de forte chance pour que cet hiver elle soit portée avec des bottes de motarde à clous style rockeuse ou avec mes bottes couleur moutarde.

Concernant la réalisation je n’ai pas eu de grandes difficultés. Le patron est simple mais il comporte quelques détails sur lesquels il faut être minutieux :
* les plis sur la jupe de la liquette : pensez à bien marquez ces plis sur votre tissu et à être minutieuse lors du pliage et de la couture. Ce n’est rien dit comme ça mais si vous y regardez de plus près sur ma première version (troisième photo) les plis creux du bas sont légèrement décalés par rapport aux pinces du corsage. Sur ma deuxième version je me suis mieux appliquée et le résultat est parfait
* les bracelets de manches : Eléonore a pensez à toutes celles qui n’ont jamais réalisées de chemise et qui souhaitent se lancer. La réalisations des bracelets de manches est bien expliquée et le résultat est vraiment très propre. Sur les deux versions j’ai réalisé les bracelets de manches mais comme sur la blouse Carme de Pauline Alice j’ai beaucoup de mal à porter cette liquette avec les manches jusqu’en bas. J’aime son côté décalé avec les manches retroussées style « je retrousse mes manches pour couper mon bois » (ba oui je suis une bucheronne sexy loooool). Si vous n’avez pas envie de vous casser la tête parce que vous êtes absolument sûr et certaine que vous ne la porterez jamais entièrement fermée inutile de les réaliser (sauf si vous avez envie de vous lancer), faite un ourlet simple ^^.

Pour moi ce sont les deux seules difficultés de cette liquette. Le col est monté de façon astucieuse et ne comporte pas de pied de col (ce qui fait peur à la plupart des débutantes ), la liquette possède une parementure devant et dans le dos pour des finitions à l’intérieure au top et si vous avez vraiment envie d’aller jusqu’au bout des chose, Eléonore vous explique comme réaliser des coutures anglaises (moi je n’en ai faite que sur la couture des manches).

J’ai seulement préféré mettre des pressions intérieures plutôt que des boutons apparents mais c’est surtout une question de goût. Ah oui et le tissu a été acheté chez sacré coupon lors de ma virée à Paris en février.

Maintenant passons à la version finale :

98439539

98439577

98439584

98439588

98439595

98439610

Pour cette deuxième version j’ai simplement fait un SBA sur la partie devant haut et j’ai réduit légèrement le dos (c’était les seuls petits reproches que j’avais à faire). Le tissu est un plumetis de chez Little fabrics. 1m50 a été nécessaire pour réaliser cette liquette. J’ai également acheté de la Vlieseline chez Rascol (celle-ci) pour renforcer le col, les bracelets de manches et la patte de boutonage de devant. C’était la première fois que j’utilisais de la Vlieseline (dingue non) et en fait maintenant je comprends pourquoi on conseille de thermocoller certaines parties. C’est vrai que ça rends ces parties plus résistante (sans être pour autant rigide) et certaines coutures sont plus simples à réaliser si vous avez thermocollé vos pièces (exemple : patte de capucin pour le bracelet de manche).

Bon vous imaginez bien sûr qu’en tant que personne qui aime plus que tout au monde porter des robes, j’ai déjà une petite idée de modifications de ce patron pour les mois à venir 😉 Et qui sait peut être qu’un petit tuto verra le jour !!

Voilà je pense avoir fait le tour de ce que j’avais à dire. Je finirais seulement ce post par un grand MERCI. Vraiment j’ai lu avec attention tous vos commentaires sur ma robe TARA, tous vos encouragements pour poursuivre mon blog, tous vos petits mots, tous vos compliments sur mes créations depuis l’ouverture de mon blog, bref tout. Un immense MERCI (encore) parce que vous avez su trouver les mots pour me rebooster et pour retrouver le chemin de ma MAC.

Et sinon vous il vous plait ce nouveau patron?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *