Kelly Anorak

Attention aujourd’hui gros dossier couture puisque je vais vous parler d’un bon gros projet : l’Anorak Kelly de Closet Case (et qui dit gros projet dit article très très long et beaucoup de photos ^^’ )


L’aventure de cet anorak commence il y a quelques mois lors de sa sortie. Alors que je ne suis pas forcément une fan absolue du style des patrons de la marque Closet Case, j’ai eu un gros gros gros coup de coeur lors de la sortie de celui-ci. Ce patron il avait tout pour me plaire, un style moderne (je zieutais depuis quelques temps sur une parka de chez Hollister qui lui ressemblait beaucoup), décontracté avec pleins de détails qui promettait de se faire plaisir lors de sa conception.

Mais (il y a toujours un mais chez moi) le seul soucis pour moi à été la date de sa sortie : début octobre. Déjà parce qu’à ce moment là j’étais en vacances au Portugal du coup le temps que je rentre, que je trouve mes tissus, les fournitures, que je m’y mette, on aurait déjà été en novembre et honnêtement l’idée de me coudre un anorak, non doublé en cette période sachant que quelques semaines plus tard il allait falloir penser au manteau d’hiver ne me motivait pas des masses. J’ai donc attendu en gardant dans un petit coin de ma tête ce patron qui avait fait chavirer mon coeur.

Et puis mi février, Lise publie son Anorak Kelly camel et je retombe une nouvelle fois amoureuse. Il m’aura fallu une quinzaine de jours pour me décider, me motiver, trouver mon tissu, mes fournitures mais c’est vraiment quand il n’a plus été possible de porter mon Duffle Coat d’amour pour cause de températures qui remontent que je me suis bougée mes fesses.

Donc rentrons dans le vif du sujet ! C’était la première fois que je cousais un patron de la marque Closet Case. Comme je l’ai dit plus haut, je n’ai jamais été trop attirée vers les patrons de cette marque et même si je reconnais que le jeans Ginger à l’air d’être une référence en la matière je ne me suis jamais laissé tenté (trop difficile de trouve le tissu parfait pour ce type de projet je trouve). Du coup c’était une première pour moi !

Déjà ce qu’il faut savoir sur ce patron c’est que les explications sont disponibles en anglais mais aussi en français (en tout cas la version PDF actuelle). J’ai cru comprendre que celles qui avaient pris la version lors de la sortie ou en version papier n’avaient pas les explications en français. Sachant que les explications en français sont fournies sans surcoût financier, je ne peux que vous conseiller de prendre contact directement avec la créatrice pour lui demander s’il est possible de vous fournir les explications en français (contre justificatif de paiement par exemple), je ne vois pas pourquoi elle refuserait et si les explications sont traduites en français elle doit également pouvoir lire les mails de ses clients française 😉 (vous comprendrez donc à demi mot que je ne diffuserais pas les explications en français en ma possession à celles qui me le demandent).

Donc niveau technique, ce patron il envoi du lourd et je ne suis pas sûr que je l’aurais aussi bien réussi si j’avais dû avoir les explications en anglais. Je ne suis pas en train de dire que les schémas ne suffisent pas, loin de là mais j’ai trouvé que la créatrice rentrait vraiment dans les détails, elle donnait pleins de petits conseils utiles que j’ai vraiment apprécié. Pas une seule fois je me suis sentie larguée. Maintenant on ne va pas se mentir, je ne le conseillerais pas aux débutantes parce qu’il est technique mais c’est un bon gros projet comme je les aime.

Si je devais comparer avec mon duffle coat par exemple je dirais qu’il est plus technique parce que finalement les seules difficultés du duffle coat c’est la pose de la fermeture éclair et l’assemblage de la doublure alors que le Kelly Anorak il y a plusieurs étapes bien sympathiques et bien techniques :

  • les poches à soufflets avec rabat,
  • la fermeture éclair,
  • la pose de la capuche avec la fermeture éclair,
  • la coulisse pour le cordon (pose d’oeillets),
  • les manches en deux parties avec ouvertures et poignets de manches,
  • les coutures rabattues.

Bref de quoi se faire plaisir. Rien n’est insurmontable mais il faut prendre son temps, être précis, méticuleux et ne pas hésiter à découdre et  à recommencer.

De mon côté, niveau réalisation je n’ai pas rencontré de problème particuliers. Comme je l’ai dit plus haut, il est long à réaliser, il faut bien prendre son temps et être méticuleux mais je m’en suis bien tirée.

Dans son article Lise mentionnait de bien prendre son temps lors de la préparation du patron et de bien noter les repères. Et elle avait raison ! Je ne peux que vous conseiller de ne pas bâcler cette étape. Pour ma part et pour vous donner un petit ordre d’idée entre l’assemblage du patron PDF, la découpe de celui-ci, la découpe de mes pièces (dans mon tissu principal et dans mon tissu doublure) et  les repères à reporter sur mes tissus j’y ai passé 4h. C’est long c’est sûr mais c’est un gros projet.

Je ne vous dirais pas combien de temps j’ai mis pour coudre cet anorak parce que je pense que ce temps varie considérablement d’une personne à une autre, il varie en fonction de son expérience et de son aptitude à comprendre facilement l’assemblage d’un patron mais il varie aussi en fonction du temps que l’on consacre au projet en lui même (si on coud des heures d’affilées ou au contraire en fractionné) ou de sa vie personnelle. Dans TOUS les cas je pense qu’il n’y a pas de frustrations à avoir, ayez bien à l’esprit que ce n’est pas une compétition et si votre copine/voisine/connaissance/blogueuse/instagrameuse arrive à coudre le même projet en deux fois moins de temps ça ne veut pas dire que vous êtes nulles et ça ne veut pas dire non plus qu’elle a bâclé ses finitions (combien de fois je l’entends/je lis cette phrase). Ne jugeons pas parce qu’on ne sait pas ce qu’il se passe chez les autres 😉

Que vous dire de plus?

Le patron de base n’est pas doublé mais j’ai préféré le doubler pour la simple et bonne raison que mon tissu extérieur est un peu fin (et j’ai absolument craqué sur la version d’Heather en rouge avec intérieur à carreaux. Personne ne voit cette doublure mais moi je sais qu’elle est là et ça change tout. Vous trouverez son tuto ICI). Ici la doublure n’est pas posée de manière traditionnelle, après coup, mais elle est cousu en même temps que le tissu extérieur comme s’il n’y avait qu’un seul et même tissu. N’allez donc pas prendre une doublure trop épaisse.

Du coup comme l’anorak n’est pas doublé (en fait ici qu’il soit doublé ou non les finitions restent les mêmes) les finitions sont faites à partir de couture rabattues. C’est long, faut être minutieux mais c’est joli aussi bien sur l’extérieur que sur l’intérieur. Les seules coutures que j’ai surfilé ce sont l’intérieur des manches  et la couture manches-corps (parce que personne ne les voient et que ce serait trop compliqué de faire des coutures rabattues à ces endroits là)

Niveau rendu final je n’ai absolument rien changé à la version d’origine. Je n’ai pas non plus fait de toile parce que j’avoue que sur des gros projets comme celui là je suis pas forcément motivée. En plus j’estime que le risque n’est pas forcément très grand étant donné que :

Premièrement : j’ai suivi mes mesures/mensurations
Deuxièmement : j’ai vérifié avec les mesures du vêtement fini
Troisièmement : le patron n’est pas ajusté, en fait il est droit et la taille est resserrée avec le cordon
Et quatrièmement : Lise et moi faisons presque la même taille (1m59 pour moi) je savais qu’au niveau longueur je devrais avoir le même résultat qu’elle.

D’ailleurs sur ce dernier point j’avoue que j’ai pas mal hésité à le raccourcir. En fait quand j’ai mis ma pièce de patron devant moi je le trouvais vachement long (trop même) alors que moi je voulais absolument qu’il arrive en haut des cuisses. C’est finalement la version de Lise (que je trouve parfaite en hauteur) qui m’a convaincu de ne pas modifier le patron. Et j’ai bien fait parce qu’entre le bas du manteau qui est replié vers l’intérieur et le cordon à la taille qui resserre le tout et remonte un peu la bête la longueur est parfaite chez moi (attention à celles qui sont plus grandes du coup)

Pour le reste c’est parfait, je suis à l’aise dedans, je peux bouger facilement, je peux le fermer aussi facilement et au pire si c’est trop juste je peux aussi dé-serrer le cordon un peu. Personnellement j’aime particulièrement le porter ouvert mais après c’est une questionne goût (et de chaleur, je vous rassure le matin il est fermé quand je sors de chez moi).

Parlons un peu des fournitures (j’avais prévenu que ce serait un article très long) ! Ce que j’aime dans cet anorak c’est tous les petits détails qu’il comporte mais à l’inverse pour obtenir ce  résultat il faut aussi un sacré paquet de fournitures.

Concernant les tissus (liens en bas de l’article) : Ils viennent tous de chez Pretty Mercerie. J’étais à la recherche d’une gabardine et c’est Lise (encore elle 😉 ) qui m’a dit qu’elle conviendrait. J’y ai acheté ma gabardine pour le tissu extérieur et le coton à carreaux pour la doublure.

Pour le tissu extérieur j’ai acheté 2m de gabardine bleu (en 145cm de Laize) alors que le patron préconisait 2m30. J’ai réussi à tout faire rentrer dans 2m mais ça a été juste juste. Je vous conseillerais plutôt de prendre 2m30 parce que de mémoire pour certaines pièces comme la capuche j’ai été obligé de couper un peu en biais et non dans le droit fil. Je trouve cette gabardine vraiment belle. La couleur est splendide, passe partout, un peu plus fine que ce que j’aurais pensé mais parfaite pour ce type de projet de mi-saison. Vraiment je ne suis pas déçue.

Pour le tissu de ma doublure j’ai acheté 1m50 de coton à carreaux. Tout est rentré dans mon coupon (même la capuche que j’ai finalement décidé au dernier moment de ne pas doubler pour ne pas que ça fasse trop). Gros coup de coeur pour ce tissu d’ailleurs que j’ai trouvé de très bonne qualité, il a un petit côté flanelle que j’adore et les couleurs sont lumineuses. Franchement j’ai beaucoup hésité à couper dedans pour en faire une doublure que personne ne verrait (sauf moi) parce qu’une chemise Archer dedans serait absolument sublime.

Concernant les fournitures (liens en bas de l’article) : elles viennent essentiellement de chez Rascol, mon site de mercerie préféré sur lequel on trouve de tout. J’y ai pris la fermeture éclair, les boutons pressions spécial anorak, le cordon et même le fil Güterman pour coudre la bête. Je n’ai pas acheté les oeillets là bas parce que j’avais bon espoir d’en trouver des moins cher près de chez moi mais ça n’a pas été le cas, ils étaient au même prix. D’ailleurs si je peux vous donner un conseil n’hésitez pas à prendre plus de pressions et d’oeillets que nécessaires et de faire des essais sur des chutes de tissus avant. J’ai dû poser 3 oeillets sur des chutes avant de bien prendre le coup et loupé au moins 5 pressions. Du coup j’étais bien contente d’en avoir en plus ^_^

Maintenant on ne va pas se mentir, c’est un beau projet mais c’est aussi un projet couteux. Entre le patron, les tissus, les fournitures et les frais de port je ne dois pas être loin de 80 euros l’anorak (voir plus mais je ne préfère pas compter). Je me suis fait plaisir c’est vrai mais en même temps vu les couleurs que j’ai choisi je pense que j’ai en ma possession une pièce intemporelle que je garderais longtemps. Et puis si on a plus le droit de se faire plaisir à quoi ça sert de coudre (et de vivre 😉 )

ps : je n’ai pas entoilé mes pièces comme préconisé.

Encore quelques mots ?

Ce que j’ai aimé :

  • les jolies finitions :

Le bas et le haut sont finis par un biais :

  • Les coutures rabattues qui sont aussi jolies à l’intérieur qu’à l’extérieur :

ce que je n’ai pas aimé :

Rien en fait !

ce que j’ai appris :

  • premières poches rabats à soufflet
  • première pose d’oeillets (à essayer avant sur une chute de tissus)
  • première pose de pressions spéciales anorak

Bref vous l’aurez compris, c’est une des pièces dont je suis la plus fière! C’est tellement gratifiant de coudre ce genre de projet qu’une fois cousu on a qu’une envie : en refaire un autre ! Mais même si j’adorerais l’avoir en kaki le prix des fournitures, le temps passé dessus et le fait que j’aime vraiment beaucoup cette version ne freine. Faut savoir se faire plaisir mais faut savoir être raisonnable aussi (principe qui ne s’applique qu’à moi bien sûr !)


details techniques :

  • Kelly Anorak de Closet Case
  • Taille 0
  • Niveau intermédiaire
  • Marges de couture de 1,5cm comprises

fournitures :

modifications :


 

45 commentaires sur “Kelly Anorak

  1. Angele dit :

    Qu’il est beau! J’ai presque fini le mien, Mais La petite erreur: j’ai entoilé… et c’est pas flagrant mais je sens que c’est trop rigide du coup! Mais quel projet de folie!

  2. Couture en coulisse dit :

    Comme celle de Lise, ta version est magnifique Sandra. On reconnaît ici ton côté précis, méticuleux que j’apprécie énormément !!! Ton Kelly est de vraiment de toute beauté dedans comme dehors !!! bravo, je suis très admirative !!!!

  3. Dellon Vanina dit :

    Whaouuuuuu ! Il est top ! Bravo
    J’ai vu que tu avais fait une taille 0, et il me semble que Lise à fait une taille 4….. as tu suivi exactement le tableau de mensurations ? J’hésite vraiment sur la taille à faire , car généralement lorsque je le suis c’est 10 fois trop grand !

  4. armide dit :

    Il est vraiment magnifique! j’ai enfin commandé mon tissu déperlant pour faire le mien. En voyant ta version, j’ai encore plus envie de le faire. J’espère réussir à être aussi précise que toi et à avoir d’aussi belles finitions.

  5. Doudi750 dit :

    Bon quand j’ai vu ton article je me suis dis encore lui…on voit que lui.
    Et à la fin de ton article je me suis dis : Alors lui je le veux trop ^^
    C’est une pure merveille j’aime tout !!!!!
    Je me laisserai peut être séduire…..
    Bravo

  6. foldefil dit :

    superbe défi! qui te correspond très bien!
    un très grand bravo! tu peux être fière! et franchement question prix de revient le même dans le prêt à porter serait beaucoup plus cher à qualité égale! (égale ou pas!)( je me suis cousu un trench avec un tissu gabardine des coupons st pierre et je regrette un peu de n’avoir pas investi dans un plus beau tissu vu le temps que j’y ai passé)

  7. Cécile dit :

    Il me faut la même, là maintenant tout de suite ! Il est canon ton anorak, j’adore le choix de tissu et en plus il te va comme un gant. La version de Lise est très soignée mais je n’aime pas la couleur, alors qu’ici, tout est pile dans ce que j’aime ! Ta gabardine est classique ou déperlante ?

  8. Hermine dit :

    Je regardais avec admiration tes photos sur Instagram et j’étais impatiente que tu nous présente cette merveille, et que tu puisses nous en dise un peu plus sur ton blog. Bravo car cet Anorak est simplement magnifique ! Pour ma part, j’aime beaucoup quand tu nous présente de gros projets couture de cette manière sur ton blog, car c’est très motivant, je me délecte de chacune de tes explications et lorsque cela est intéressant, l’article ne semble vraiment pas si long que ça.
    Belle semaine à toi, et à ton anorak !

  9. Morenne dit :

    Bravo,
    Il est magnifique et te va vraiment bien!
    Tu peux en effet être fière d’un tel travail.
    Merci pour ce partage qui donne drôlement envie mais je pense plus aller vers la veste Minoru avec le superbes modification que j’ai vues sur le net.
    Tu n’y avais pas pensé?
    Marilyne

  10. Atelier de Claire dit :

    Absolument canon ton anorak ! Franchement, ça valait le coup d’investir et d’y passer du temps, car le résultat est superbe ! J’aime beaucoup ce modèle, et le tissu que tu as choisi le met vraiment en valeur, ça fait chic et intemporel, tu vas pouvoir le porter longtemps. Quant au budget, je pense que dans le commerce, il serait difficile de trouver une telle qualité pour moins cher . Et en plus, tu as la satisfaction et la fierté de l’avoir cousu toi-même, sur mesure avec les tissus de ton choix, que du bonus !
    Tu as raison aussi de souligner que les temps passés en couture ne sont qu’indicatifs et personnels à chacun, et que beaucoup de paramètres entrent en compte , mais malgré tout, je suis toujours bluffée par la rapidité avec laquelle tu mènes à bien tes projets, sans négliger pour autant les finitions, donc bravo !
    Merci pour ce bel article, bonne semaine et à bientôt,
    Claire

  11. Marie-Hélène dit :

    Magnifique, j’adore ton anorak, tout est splendide et tu le portes superbement bien.
    Maintenant on a rien sans rien, je comprends le prix de tes fournitures, un beau tissu cela se paye, tu va pouvoir le porter longtemps. Le temps de travail pour avoir de belles finitions se prend aussi.
    En un résumé, tout est beau.
    Bonne continuation et continue à nous faire rêver.
    Bonne soriée

  12. Suzanne dit :

    Il est sublime ! Je me répète à chaque fois que je commente ici mais merci de faire des articles aussi complets. J’ai trop envie de me lancer alors que ce n’est pas franchement mon style… Mais du coup si tu le fais en kaki ça m’arrange car je pourrai plus me projeter franchement bravo pour cette très belle pièce intemporelle ! ( Et non ce n’est pas cher! Par contre ne rajoute pas le coût horaire de ta couture en plus des fournitures ). Sérieusement la moindre veste mal finie coûte une fortune… Et puis y’a le prix et la valeur hein! Belle soirée à toi !

  13. defiledidees dit :

    Oh, c’est magnifique! Les jolis détails, ce bleu … j’adore! Et il te va vraiment super bien. Cela donne envie^^ (bon on se calme, j’ai déjà d’autres vestes mi-saison de prévu arfff…). Je voulais aussi te remercier de prendre toujours le temps de faire des articles aussi complets. Belle soirée.

  14. Mariethé_rêve dit :

    Elle est vraiment magnifique! Une belle pièce revient un peu chère bien sûr mais elle vaut largement plus. Merci pour vos photos, commentaires et suggestions. C’est toujours un plaisir de vous lire.

  15. astérOïde dit :

    Ralala quelle merveille!!!! Tu peux vraiment être fière de toi, non seulement il est magnifique, mais en plus il est tellement beau que tu donnes envie à beaucoup d’entre nous de le coudre!

  16. Mademoiselle M. dit :

    Ton anorak est magnifique ! Bravo encore une fois! J’adore ce genre de projet bourré de détails (quel bonheur de voir son projet prendre forme à chaque étape ) : ton manteau ressemble à une pièce du prêt à porter en mieux puisque personnalisé (et ca, cest le graal pour moi !) À sa sortie, je n’étais pas trop emballée par la coupe plus loose que ce que je porte habituellement mais ta version et celle de Lise Tailor vont finir par me faire changer d’avis. Je terminerai en te remerciant pour cet article ! Cela demande du temps et d l’énergie mais quel bonheur de te relire !!! J’espère que le beau temps qui revient chez toi va te donner plein d inspiration couture et de motivation blogues une Bonne journée !

  17. Pascale dit :

    Tu peux vraiment être fière de ta réalisation. C’était un projet d’envergure mené de main de maître. Ce vêtement est parfait. Je suis admirative devant tant de patience et de persévérance. De surcroît il te va à ravir. Et puis ton post est super. Bravo

  18. Orianne dit :

    Bonjour Sandra,
    ton Anorak est vraiment sublime, les finitions ont l’air au top, chapeau pour ta patience sur un projet si long et technique.
    J’aime beaucoup l’association du bleu marine et de la doublure à carreau .

  19. Emmy dit :

    Ta version est superbe! j’adore la couleur et la doublure qui va vraiment très bien avec! Un grand merci pour le lien avec les fournitures, il est prévue ici aussi du coup je vais gagner un temps fou en utilisant ces liens 😉

  20. kiki34 dit :

    Epatée par tant de maitrise!! Cet anorak est magnifique, j’aime beaucoup le tissu employé la couleur est très lumineuse. Quel bonheur de se faire des pièces de plus en plus techniques non? Bravo!!!

  21. Gaiounette à roulettes dit :

    Wahou ! Quelle jolie pièce ! on ne dirait pas qu’il est fait main… c’est bluffant.. Ayant réalisé cet hiver le manteau de Pauline Alice, je vois bien de quoi tu parles quand tu dis que c’est un projet long et minutieux, mais c’est vrai qu’au final, ça vaut le coup, et c’est très gratifiant.. Cet anorak est vraiment très chouette, la couleur est belle et intemporelle, c’est un très bon choix ! (idem pour la doublure très jolie aussi). J’avais prévu de me faire un autre manteau pour le projet « je couds ma garde robe capsule 2017 », mais tu viens de me donner envie de coudre cet anorak, pièce que je n’ai pas dans mon armoire… encore bravo en tous cas !!!

    • Bono dit :

      JJ är ung och orutinerad.JJ är feg och går inte in distinkt i närkamper.JJ slutar springa alldeles för tidigt och börjar gå.Men man ser att det finns talang i honom.Låt han träna lite rugby och lära sig att smälla på ordeitlngt,och se till att han kutar hela matchen.Fixar Rehn och ohlsson detta tror jag vi har en toppenspelare.

  22. Mame dit :

    Quel travail magnifique ! Le rendu est absolument top ! Félicitations
    Ce modèle me tente, étant débutante je vais devoir encore attendre un peu ….

  23. Cassiope dit :

    Superbe veste. C’est beaucoup de travail mais c’est un vêtement qui sera beaucoup porté, ça vaut vraiment le coup.
    Je voudrais te demander quel modèle de machine à coudre tu utilises. Et en es tu satisfairt ?, je voudrais m’en acheter une plus perfectionnée mais laquelle ? C’est difficile de choisir. Merci d’avance pour ta réponse

  24. kiki34 dit :

    Je sors juste de ton compte Instagram et comme je ne suis abonnée à aucun réseau social, je refais un passage ici juste pour vous adresser toutes mes félicitations, beaucoup de bonheur à venir!!!!

  25. Prune dit :

    il est vraiment réussi et vraiment magnifique!!! j’admire le travail et le temps passé… un gros boulot en effet avec des détails plus techniques !! la longueur est très bien en effet! bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *