Keep Cool Femme

Allez on met de côté définitivement les vêtements de grossesse et on passe maintenant aux vêtements post grossesse – accouchement. D’ailleurs suite à mon précédent post je tenais vivement à vous remercier pour vos félicitations. Ce n’est pas tous les jours facile, celles qui sont passées par là savent de quoi je parle et je trouve que la société d’aujourd’hui avec tous ces blogs/profils IG pro-maternage  – pro-je suis une maman qui déchire et qui m’épanoui tellement dans ce nouveau rôle – ne nous aide pas forcément à nous préparer psychologiquement à ce déluge d’émotion (positives et moins positives) qui nous envahit dans les premières semaines-mois qui suivent la naissance. N’y voyez aucune critique, chacune est différente (heureusement), chacune vit sa maternité différemment mais personnellement j’ai ressenti énormément de culpabilité à ne pas trouver ça passionnant de passer mes journées à changer les couches de Martin, le faire dormir, le nourrir… Je ne dis pas que je n’aime pas ça, j’adore les moments passés avec lui, j’adore lui donner le sein, le regarder me regarder comme s’il n’y avait rien d’autre qui comptait au monde mais les premières semaines ont été un peu difficile. L’impression de ne plus être Sandra la femme mais Sandra la maman de Martin. Heureusement j’ai un conjoint qui a été très présent, qui m’a rassuré, qui m’a bougé, qui m’a sorti et qui m’a montré que oui notre vie a changé mais qu’on peut aussi avoir une vie en dehors de cette routine « bébé » ainsi que des copines en or qui ont été présentes quand j’en avait besoin (Perrine le livre que tu m’as envoyé devrait être offert à toutes les nouvelles mamans tellement il est déculpabilisant). Bref je tenais juste à dire à toutes celles qui sont actuellement enceintes ou celles qui le deviendront dans les années à venir : c’est normal de ressentir tout ça !

Regardez moi ces petits petons trop mimi !!!!

La parenthèse « baby news » étant terminée, passons à la cousette post accouchement bien pratique.

Hou le mistral

Lorsque Ivanne a sorti son dernier patron spécial débutant je ne me suis pas forcément senti concernée. Il faut dire que maintenant j’ai un peu d’expérience en matière de couture et que je suis plus souvent attirée par des patrons qui me donne envie de me surpasser même si j’avoue aimer aussi les pièces simples et faciles à réaliser. Mais pour le coup ce patron je le trouvais très joli (plutôt la version jupe, un peu moins fan de la version haut) mais pas forcément pour moi. Et puis entre temps il y a eu Martin ^^’

Quand j’ai commencé à ressentir le besoin l’envie de me remettre à la couture après la naissance de Martin j’ai eu envie de me coudre quelque chose de simple, facile et facilement portable que ce soit maintenant alors qu’il me reste encore quelques kilos à perdre ou dans quelques mois quand j’aurais (je l’espère) retrouvé mon tour de bassin- tour de taille d’avant grossesse. C’était donc mon premier critère de sélection. Mon second critère étant qu’il fallait que ce soit une jupe. En effet depuis que j’allaite je me rends compte que je suis plus à l’aise dans un ensemble haut + bas pour pouvoir allaiter discrètement en soulevant mon haut qu’avec une robe que je dois déboutonner jusqu’au nombril (j’ai porté une fois ma Alder et j’ai eu l’impression de me dévêtir complètement pour avoir accès à mon sein :/ )

Une fois mes envies et besoins définis je suis partie à la recherche de mon patron… et j’ai cousu la jupe Goji de Deer & Doe que je vous montrerais plus tard (aperçu sur IG) parce que je n’ai pas encore eu l’occasion de la mettre (faite en double gaze de coton je l’a trouve un poil trop « hivernale » pour la porter maintenant) mais cette première couture post accouchement m’a permis de comprendre plusieurs choses :

  • je ne pourrais plus coudre des heures d’affilées, à moi maintenant la couture en fractionnée
  • les jupes taille haute élastique c’est vraiment top pour camoufler le petit ventre post grossesse et ultra confortable
  • et finalement un patron spécial débutant donc ultra rapide c’est pas si mal parce que la jupe Goji en fractionné j’ai quand même mis du temps à la coudre et j’avoue que ça m’a un peu frustré…

C’est à ce moment là que je me suis souvenue du dernier né d’Ivanne dans sa version jupe.

Niveau patron il n’y a vraiment rien à redire, il est simple, que des coutures droites, pas de prise de tête, facilement personnalisable bref un patron vraiment adapté aux grandes débutantes ou aux couturières qui ont envie de quelque chose de simple, efficace et qui n’ont pas envie de se prendre la tête (ce qui était clairement mon cas). Je ne rentrerais pas dans le débat « pourquoi acheter un patron aussi simple alors qu’avec un peu de réflexion on pourrait le faire soi même » parce que clairement je n’avais pas envie de me prendre la tête (les réveils toutes les 3h la nuit ont eu raison des quelques neurones qui me restait après cette grossesse). Chacun fait comme il veut et je trouve ça vraiment bien de proposer des patrons pour toutes celles qui se lance maintenant dans la couture 😉

Niveau explication comme d’habitude c’est du Ivanne tout craché c’est à dire que vous avez un fichier hyper complet sur comment réaliser cette jupe, les tissus à utiliser, des conseils techniques et astuces bien sympathique, des conseils niveau morphologie, des bonus pour rajouter des poches, pour supprimer le volant en haut mais aussi un fichier avec les explications résumées pour que celles qui ont déjà un peu de bouteille puisse coudre plus rapidement… bref un pur bonheur. Personnellement et pour la première fois avec les patrons de cette marque j’ai lu en entier les explications détaillées. Oui oui vous avez bien lu, j’ai lu TOUTES les explications et même si je ne suis pas une débutante j’ai vraiment apprécié lire tous ces conseils. Cela m’a permis aussi d’anticiper les choses, de me préparer à ce que j’allais coudre, de choisir la version que je voulais coudre, les finitions que je voulais apporter à ma création. Toutes ces réflexions que je survole un peu (beaucoup) d’habitude alors qu’elles sont aussi importantes que la couture en elle même.

Je pense qu’à ce jour les patrons d’Ivanne S sont ceux qui niveau explication sont le plus détaillés et le plus compréhensibles de toutes les marques de patrons que j’ai pu coudre jusqu’à présent puisqu’ils sont pensés à la fois pour les couturières débutantes que pour les couturières averties.

Pour cette première version j’ai donc choisi la version qui me plait le plus et qui s’adapte parfaitement à mon tissu c’est à dire une version avec une fausse patte de boutonnage devant (c’est parfait pour les tissus unis puisque ça « habille » un peu plus la création), avec de fausses poches italiennes (j’adore ce type de poche même si je ne les utilise pas) et avec le petit volant en haut qui fait selon moi tout le charme de cette jupe.

Pour le tissu je suis partie sur une matière que j’aime beaucoup : le crêpe ! Ici c’est un crêpe viscose de chez Rascol qui est vraiment très sympa à travailler et à porter. Ce que j’aime dans le crêpe c’est son côté infroissable (idéal quand tu n’as plus le temps de repasser tes fringues ^^’) mais aussi le fait que ce soit un tissu « lourd » avec un beau tombé. J’ai eu un peu peur que justement le côté lourd soit incompatible avec les fronces de la taille, le volant d’en haut ou bien la fausse patte de boutonnage mais finalement pas de soucis à ce niveau là, le rendu est comme je le voulais et comme je l’espérais et le tissu même en étant infroissable marque bien les plis (donc topissime pour la fausse patte de boutonnage).

Première fois que je testais le crêpe de chez Rascol et comme d’habitude pas déçue je le trouve vraiment idéal pour ce type de projet (en plus quand vous commandez chez eux ils vous propose toujours un fil à coudre qui va avec votre tissu, j’adore ce détail hyper commercial et bien utile). J’en ai également pris d’une autre couleur (Blush) mais je n’ai pas encore décidé du projet. Je pensais faire un chemisier à la base mais je le trouve un poil trop épais pour ça. Si vous avez des idées n’hésitez pas !

La seule chose qui me gêne avec cette jupe c’est que je trouve qu’une des poches a tendance à bailler alors que l’autre non. J’ai pourtant bien suivi le conseil d’Ivanne en entoilant celle ci mais je pense que mon problème vient plutôt de la façon dont j’ai fixé ma poche, je n’ai pas du assez à poser à plat. Comme quoi même en n’étant pas une couturière débutante on peut faire des erreurs (enfin ça ne m’empêche pas de dormir soyons honnête).

Niveau finition j’ai choisi pour une fois de m’appliquer au maximum. Ne pensez pas que d’habitude je bâcle mes créations mais j’ai tendance à préférer finir mes coutures à la sur jeteuse plutôt que de faire des coutures anglaises… Ici j’ai voulu m’appliquer à fonds et j’ai donc posé un biais sur les coutures de côtés et fini le bas de la robe par un ourlet rapporté avec le même biais.


details techniques :

  • Jupe Keep Cool Femme de Ivanne S version fausse patte de boutonnage et fausses poches italienne plaquées
  • Taille 36
  • Niveau débutant
  • Marges de couture non comprises

fournitures :

modifications :

  • Longueur adaptée à mon envie

Alors tentez par ce patron ou trop simple pour vous? Personnellement une seconde version est déjà en train de prendre forme dans ma tête et dans une version encore plus simple idéal pour les beaux jours qui nous restent et pour cet automne – hiver 😉

18 commentaires sur “Keep Cool Femme

  1. kiki34 dit :

    Le genre de jupette qu’on enfile sans réfléchir pour être à l’aise toute la journée. Le tissu est là pour donner le chic.
    Les tissus de chez RASCOL sont topissimes, je viens de coudre une veste Cannelle dans leur tissu sweat, c’est un pur bonheur de douceur.

  2. AxelleC dit :

    Une couture plus simple peut être très gratifiante surtout que le résultat est top ! Et tes sentiments post-grossesse n’ont rien de rare ni de honteux… profite bien de ton p’tit bout et de moments pour coudre ! Puis-je te demander le titre du livre qu’on t’a conseillé ?

  3. Martine dit :

    Superbe réalisation qui te va très bien ! Quant à ton ressenti je le comprends tout à fait et à la lecture de ton post, je me retrouve 26 ans plus jeune…. Comme tu l’exprimes parfaitement chacune sa perception des choses. J’ai aussi constaté qu’entre le discours que tiennent les personnes qui nous entourent et la réalité il y avait distorsion ; tout cela après des années de culpabilité. Alors ne t’inquiète pas et suis ton chemin comme tu le sens.
    Encore bravo pour tout et plein de bonnes choses pour toi et les tiens

  4. Vivi dit :

    Une jolie jupe pour une jolie maman.
    Je ne vois pas les kilos qui te restent à perdre, alors là tu m’épates d’avoir retrouver une pareille ligne en si peu de temps.
    Et oui, on a toutes connu ce que tu ressens, on n’est plus une petite fille, on a des responsabilités et en même temps on est heureuse d’être maman, on pleure, on rit à tout bout de champ, bref on ne sait plus trop où on est. La maternité , ce cadeau de la vie et là on dit merci de connaître de si belles choses.

  5. Ziglyet dit :

    Je suis complètement d’accord avec ton analyse de maman. Perso j’étais loin d’avoir le temps de passer du temps sur les blogs, mais j’étais vraiment bien entourée (au moins par téléphone), et bien soutenue, malgré les périodes plus que difficiles, à s’arracher les cheveux tellement les périodes de sommeil sont courtes… Mais si j’avais une leçon à retenir, c’est que quoi qu’il en soit ça reste compliqué d’être maman (enfin parent), chaque période a son lot de soucis/problèmes de confiance, doute, découverte, et je te rejoins sur le fait que c’est bien trop souvent caché, ou qu’on le découvre sur le tas en plein dans la situation ! Il faut se faire confiance en tant que maman, de toute façon tu restes la meilleure personne à savoir comment gérer la situation au mieux, puisque c’est toi qui la vis.
    En ce qui concerne la couture, tu en as pour un moment de coutures fractionnées, et c’est frustrant, mais ce qui m’a le plus réjoui, c’est le premières coutures avec bébé sur les genoux qui ouvre des yeux ébahis et qui essaie d’attraper le tissu qui avance sous le pied de biche (c’est chouette, mais 2 minutes:P, parce qu’après les coutures sont vite en zig zag parce que c’est trop rigolo de tirer sur le tissu dans tous les sens :/).
    Pour ce qui est des patrons pratiques pour l’allaitement, j’ai retenu le patron du Top Bree du LMV de septembre l’année dernière (si je me trompe pas), et pour l’hiver, je m’étais fait un « sous -thirt » qui passe sous les seins (tu descends ton encolure pour ne pas couvrir les seins), ce qui me permettait d’avoir le dos couvert et éviter les courants d’air pendant les tétées. Ce qui marche pas mal c’est aussi un patron de t-shirt basique, sur lequel tu ajoutes une fermeture (une 15ène de cm suffisent) au milieu du décolleté.
    Bon courage pour les moments qui viennent et profites au maximum de l’extérieur, c’est la meilleure chose qui soit avec un ptit bout’ 😉 (même si c’est pas toujours facile de se mettre un coup de pied au cul et de sortir seule avec bébé)

  6. mirza dit :

    Mais OUI! C’est tellement long une journée avec un tout petit bébé… on m’avait prévenu que grosso-modo, les 6 premières semaines, tu t’attends à ce que ça soit génial et en fait c’est l’horreur – du coup psychologiquement, je m’y attendais. Mais ne t’inquiètes pas, ça s’améliore beaucoup, ils interagissent plus et le temps passe plus vite, il y a moins de couches à changer et ils mangent moins souvent (tu retrouves l’usage de ton corps sur des plages un peu plus longues quoi). Le cap des 6 mois est fantastique 🙂 (et moi c’est là que l’allaitement a fini de me faire fondre et où j’ai pu re-rentrer dans tous mes vieux habits. Joie bonheur). Moi j’avais fait la feignasse, et je m’étais acheté une jupe à taille élastiquée pour l’entre deux tailles, mais ça doit faire un bien fou au moral de porter une jupe qui te va nickel et que tu as cousue toi même!

  7. Estelle dit :

    Très jolie réalisation !
    Je le trouve très touchant ton article, c’est vrai que la vague des « mamans parfaites et épanouies » me fait encore parfois culpabiliser (quand je suis fatiguée, que ma fille de 4ans fait des colères, que je n’arrive pas à me coudre une garde robe complète en 3jours…) et puis je me dis que c’est chez tout le monde pareil, avec des moments plus faciles que d’autres ;).
    C’est super que ton chéri ai pu être si présent au début, ça permet d’adoucir ce qui est tout de même un petit choc émotionnel dans le changement de vie.
    J’avais acheté le même crêpe l’an dernier, et puis déçue par le coloris…je le voyais plus lumineux et foncé… Par contre niveau qualité je te rejoins !!

    Vive la couture fractionnée et rapide 😉

  8. Princessclarinet dit :

    Et oui, pour la maternité on ne nous dit pas tout Mais oui ce n’est pas tous les jours facile même si on aime son enfant. L’important est d’arriver à se préserver et la couture est aussi un moment (ou des moments ) pour toi. Cette jupe te va à ravir. J’avoue qu’après la naissance de mon deuxième, j’ai plongé sur une jupe 1001 perles car y avait juste à suivre les explications et pas se prendre la tête (les nuits courtes, les mini-siestes, tu sais de quoi je parle ) bref, c’est important pour comme tu le dis se sentir autre chose qu’une maman de créer quelque chose pour TOI ! Profite bien, ces premiers instants ne durent pas et tu te souviendra que finalement ça ne dure pas si longtemps. Mais tu auras une jolie jupe en souvenir de cette période. Bon j’arrête mon blabla. Bisous et bonne Couture (et bon pouponnage aussi ?.

  9. Val dit :

    Très jolie jupe ! Ça me donne envie de me renseigner sur ce patron !!
    Oui, c’est dur de devenir parent et de perdre cette tranquillité ou insouciance psychologique dont on n’avait même pas conscience avant !… Pour l’allaitement, le plus pratique que j’ai trouvé est de porter un débardeur décolleté sous mon haut.

  10. Perrine dit :

    Très jolie réalisation, contente de te retrouver ici ! De rien pour le livre, j’avais bien aimé aussi 🙂
    Ne t’impatiente pas pour le cadeau de naissance de Martin, je vais y arriver 😉

  11. Eléonore dit :

    Très jolie jupe, et les finitions sont parfaites ! bravo !
    Pour la maternité, je te comprends : dès que j’ai « compris » ce que c’était que la vie de jeune maman, quand je croisais une femme enceinte, je me sentais le devoir de l’avertir « DORMEZ !!!! dormez tant que vous pouvez !!! et ****** aussi ! on ne sait pas quand vous pourrez avoir du temps pour vous avec monsieur !!! ».
    Maintenant que les enfants sont plus grands, j’ai compris pourquoi personne ne nous averti : on oublie vite ! ça paraît incroyable quand on est dedans, mais c’est vrai (et on découvre d’autres problématiques au fur et à mesure aussi).
    Courage pour cette période qui est physiquement et parfois moralement fatigante, ça ne dure qu’un temps !

  12. Eléonore dit :

    PS : et merci de déculpabiliser celles (moi) qui cousent en fractionné et qui ne comprenait pas comment tu faisais pour nous présenter autant de belles coutures !

  13. 24 dit :

    C’est vrai que les premières semaines, les soins à l’enfant occupent tellement de temps que pour le reste c’est un peu de la survie… Mais j’avais trouvé cela beaucoup plus fort et complexe à la première grossesse, parce que c’est aussi le moment où l’on devient maman, et que ça ne se fait pas en un claquement de doigts… Un peu comme une période de mutation, pendant laquelle il faut se réinventer…
    J’ai commencé à coudre en ayant déjà des enfants, je crois que je ne connais que la couture en fractionné… pour les projets complexes il faut s’armer de patience !
    Quant à ta jupe, elle est très jolie, cela donne envie de la caser dans un créneau couture 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *