Béatrice

Du tricot, encore du tricot, toujours du tricot… D’ailleurs merci beaucoup pour vos partages d’expériences sur le tricot. J’ai adoré vous lire et pour celles à qui je n’ai pas encore répondu je le fait ce week-end 😉

Et promis la prochaine fois je vous parle de couture, un échec d’ailleurs mais je ne vous en dit pas plus, aujourd’hui je vous présente mon nouveau doudou.

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Il ne m’a pas fallu longtemps après Imogen pour commencer un nouveau projet. Il faut dire que j’avais la laine et que je savais ce que je voulais en faire : Un Beatrice Cardigan de Carrie Bostick Hoge (encore).

Ce gilet est dans mon top 3 des modèles que j’aime le plus de cette créatrice. Le top 3 étant composé du pull Imogen, du pull Sibella et de ce gilet (et je rajouterais en top 4 le gilet Liv light qui atterrira sur mes aiguilles après Imogen Tee) Allez les voir ils sont sublimes (et au passage ne me remerciez pas de rallonger votre to do list ^^’). Je bave dessus depuis que je l’ai vu en me disant qu’un jour il sera mien.

Pourtant je vous avoue que j’avais des doutes. Je pense que vous êtes comme moi et avant de vous lancer dans un ouvrage vous aimez bien regarder les versions des autres. Et c’est ce que j’ai fait. Déjà pour voir si je pouvais utiliser une autre laine que celle proposée et aussi pour voir comment le gilet tombait sur d’autres. Bon le « soucis » c’est qu’on est pas des masses à avoir tricoté ce gilet et sur les versions que j’ai vu une chose me gênait un peu : les emmanchures. Que ce soit sur le modèle d’origine ou sur les versions vu sur Ravelry, je trouvais que les emmanchures tombaient assez basses.

Et c’est pas loupé, j’ai la même chose sur le mien (cf photo au dessus). Maintenant on ne va pas se mentir, actuellement sachant que je le porte comme ça sans manteau je m’en fiche royalement mais cet hiver ça risque de m’embêter un peu plus…

Edit : je vous rajoute une photo de dos pour voir l’emmanchure :

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Avant de me lancer dans ce gilet je suis passée par la case devenue obligatoire : l’échantillon lavé. Cette fois ci pas question de me faire avoir comme avec Imogen, j’ai tricoté mon échantillon, je l’ai directement passé en machine, je l’ai laissé sécher et je l’ai mesuré. Petite veinarde que je suis il correspondait en largeur et en hauteur. Et je me suis lancée.

La seule chose à laquelle j’ai fait attention c’est la hauteur du gilet. En effet comme le point mousse à tendance à se détendre au lavage j’ai anticipé la chose en tricotant mon gilet 10 cm plus court que ce que j’en voulais. Et ça n’a pas loupé, une fois sorti de la machine et étaler sur une serviette pour le faire sécher, il avait pris 12cm en hauteur en plus (alors même que mon échantillon était bon mais l’échantillon tricoté sur 10cm ne pèse pas aussi lourd qu’un gilet en entier…). Au final je trouve la longueur parfaite parce qu’il m’enveloppe bien.

Par contre nunuche comme je suis je n’ai pas pensé à appliquer la même « règle » pour les manches. Pourtant une fois tricotées je trouvaient quelles étaient un poil trop longues mais malgré tout ça ne m’a pas empêché de les assembler. Sauf qu’une fois bloquées elles étaient devenues trop longues…

Ni une ni deux, j’ai défais ma couture, j’ai détricoté le motif + 5cm de point mousse, puis j’ai re-tricoté mon motif et j’ai re-assemblé mes manches. Bon par contre la logique aurait voulu que je re-bloque une seconde fois le gilet ou au moins les manches mais là j’avoue que j’avais vraiment mais alors vraiment la flemme. Du coup le motif sur les manches n’est pas aussi régulier que sur le reste du gilet mais là encore je m’en fiche un peu, au prochain lavage il sera parfait.

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Niveau réalisation/compréhension je n’ai eu aucun soucis. Le point mousse c’est génial, ce n’est que des mailles endroits (j’aime pas trop les mailles envers j’avoue). Je l’ai même trouvé assez simple de réalisation.

La construction est comme je l’aime, en top down (qui se tricote du haut vers le bas) ce qui permet de pouvoir essayer son tricot au fur et à mesure, le corps est droit donc assez monotone mais la difficulté principale de ce gilet est de comprendre comment le point fantaisie se tricote.

J’ai pour habitude de ne jamais lire un patron tricot en entier. Je me lance et je règle les « soucis » au fur et à mesure qu’ils se présentent. Pour ce gilet ma première difficulté à été de comprendre le point fantaisie. J’avoue qu’à la première lecture (en anglais) je n’ai rien compris. Du coup j’ai été voir mon ami google traduction et j’ai réécris en entier ligne par ligne le motif. La traduction littérale n’est pas parfaite mais elle m’a permis d’en comprendre le sens (après 15 minutes de réflexions et d’essais sur une aiguille à côté). Et comme je suis une fille sympa je vous explique comment le faire (sans trop donner de détail parce que le patron est payant) :
Le motif se répète toutes les 8 mailles
Sur le rang 1 : Avec l’aiguille droite piquer la maille comme si vous alliez la tricoter à l’endroit, enrouler le fil autour de l’aiguille droite un certain nombre de fois (qui est précisé dans le patron) et tirer le tout comme pour tricoter une maille normalement. Renouveler l’expérience sur chaque maille. C’est la partie la plus longue…
Sur le rang 2 : faites glisser de l’aiguille gauche sur l’aiguille droite 8 mailles (les mailles sont très grandes car elles ont été enroulées un certain nombre de fois), glisser les 4 premières mailles de l’aiguille droite au dessus des 4 mailles suivantes (elles se croisent donc) et placer ces mailles dans cet ordre sur l’aiguille gauche. Puis tricoter ces 8 mailles normalement. Renouveler l’expérience (à chaque fois avec 8 mailles)

Une fois cette étape comprise et assimilée le reste va tout seul.

Pour l’encolure j’ai remonté une maille pour chaque « barre » de point mousse mais j’aurais dû en remonter un peu plus pour le bas du gilet. On remarque que l’encolure remonte un peu devant mais ça ne me dérange pas, je trouve même que ça lui donne une forme arrondie très mignonne non?

Les manches sont tricotées à plat puis assemblée avec une couture après ainsi que sous le bras. Pour la couture au point mousse je me suis aidée de cette vidéo : ICI.

Et pour les poches, chez moi elles sont purement esthétiques parce qu’elles ne sont pas aussi profondes que sur le modèle d’origine

Je crois que c’est tout. Au final pour faire ce gilet il faut donc savoir :

  • monter des mailles (pour le début du tricot, les poches et pour les manches)
  • tricoter des mailles endroits,
  • tricoter une maille deux fois (une fois par le brin avant et une fois par le brin arrière afin de créer une augmentation)
  • relever des mailles (pour l’encolure)
  • et rabattre des mailles.

Simple non?

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Le gilet est tricoté dans une laine italienne : la Punto de CIGNO NERO que j’ai trouvé chez Laine Center à Marseille. 100% laine, hyper agréable à tricoter et à porter. Un gros gros coup de coeur pour cette laine. Dommage que je doive aller jusque Marseille pour la trouver parce que je n’ai pas réussi à trouver de revendeur sur internet. Si vous savez où je peux l’acheter en ligne je suis preneuse 😉

A la base j’avais craqué sur le colori 2025, une couleur caramel/camel SUBLIME mais il n’y avait pas assez de pelote. Je me suis donc « rabattue » sur un colori gris perle qui finalement est parfait pour ce gilet (la couleur réelle est celle sur les dernières photos).

Alors bien évidemment à un moment donné je me suis posée la question « est ce vraiment judicieux de tricoter un gilet 100% laine au printemps avec des températures qui commencent à monter au fur et à mesure que le temps passe ». Mais j’avais tellement hâte de commencer ce gilet que je n’ai pas trop réfléchi. Et honnêtement je ne le regrette pas.

Depuis qu’il est sec je l’ai porté tous les jours. Il est parfait pour les fraicheurs du matin quand je vais au boulot et du soir quand j’en sort. Je le porte avec un t-shirt en dessous (ici mon plantain coton) ce qui me permet de supporter les « chaleurs » de l’après-midi.

Même si je ne vais peut être pas en profiter longtemps dans les mois à venir j’en profite largement maintenant et je sais qu’en octobre, quand les températures le matin se rafraichiront je pourrais le ressortir.

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

Beatrice cardi - Carrie Bostik Hoge - avril 2016

En conclusion, je dirais que je suis très très fan de ce gilet même si les emmanchures tombent un peu trop. J’avoue que j’étais très dubitative pendant tout le tricotage de ce gilet parce que le point fantaisie n’était pas très régulier et le rendu final n’était pas très joli. Ce n’est qu’une fois le gilet lavé et bloqué que le point a révélé toute sa splendeur et ça aurait été dommage de ne pas aller jusqu’au bout. Comme quoi 😉


details techniques :

fournitures :

modifications :

  • Poches plus petite que le modèle d’origine.

 

21 commentaires sur “Béatrice

  1. Teteenlair dit :

    Il est tres joli bravo !
    J’aime beaucoup la couleur et pour les emmanchures ce n’est pas choquant. Tu ne le porteras peut être pas sous un manteau mais de toute façon il est temp beau pour le cacher !

  2. Mandibule dit :

    Et bien oui, je te remercie d’allonger (une fois de plus) ma to do list !!!
    Ton gilet est superbe, et merci pour l’explication du motif ! Bravo, et merci de partager tout ça avec nous !

  3. Mireille cadiou dit :

    Gilet superbe, bravo, Perso je remplace tj le point mousse par du jersey envers ainsi je n’ai pas 1. Le problème du tricot qui s’allongé, qui s’allongé, 2. Je consomme beaucoup moins de laine donc + c’est plus e onomique.
    As tu eu du mal pour détricoter ta manche et la raccourcir? Explique moi vite car j’ai souvent les manches trop. Longue après un premier lavage,
    Encore bravo.
    Mc

  4. Mirou (FOLDEFIL) dit :

    magnifique!
    ce coloris aux reflets bleutés (rappelle pour moi la lavande en Provence!) te va parfaitement.
    le point mousse s’étire toujours et toi, comment trouves-tu la tenue de cette laine? Laine qui parait de qualité.
    merci pour ton article et ce partage d’expériences tricotesques

  5. Déborah dit :

    Je ne me lasse pas de tes tricots! Ton gilet est superbe et j’aime beaucoup la couleur.
    Merci de m’avoir fait découvrir les créations de Carrie Bostick Hoge (toutes plus belles les unes que les autres). Je crois que je me laisserais bien tenter par le pull sibella.
    Je me doute que tu dois avoir déjà un nouveau projet sur tes aiguilles peut-être un peu plus printannier?!
    Bonne journée.

  6. Leticia dit :

    C’est un réel plaisir à chaque fois de découvrir tes magnifiques projets tricot. Encore une fois je suis conquise. J’ai prévu ce gilet justement en version été en coton, je croise les doigts pour ne pas trop galérer avec l’échantillon et je prends bien note de toutes tes remarques toujours très utiles.
    Sinon, question peut être bête mais je me demandais lorsque tu fais un échantillon et qu’il n’est as bon et que tu le recommences tu prends de la laine « neuve » c’est à dire de la pelote ou tu défais ton premier échantillon ? J’imagine que tu prévois toujours un peu plus de laine ?
    Merci aussi pour le tuyau concernant le magasin de laines à Marseille, je tricote plus assidument depuis que j’ai quitté la région parisienne et c’est vrai que dans le Sud je ne trouve pas beaucoup de magasins sympa, j’irais donc y faire un tour. Peut être je t’y croiserais un de ces jours 😉

  7. Cassiope dit :

    Il est très joli. Le point fantaisie est superbe et vraiment original. Par contre je n’aime pas le point mousse, ça se détend effectivement au lavage mais même encore après je trouve. Ceci dit on pourrait faire du jersey à la place sans problème. Les emmanchures par contre, c’est plus compliqué à modifier.

  8. Mai dit :

    Je ne connaissais pas du tout ce modèle, il est superbe. Souvent je trouve que le point mousse manque de sayant pour les grosses pièces mais las pas du tout! Ça me donne envie d’essayer. Bonne semaine!

Répondre à Le Xénope Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *